leral.net | S'informer en temps réel

Poursuivi pour viol suivi de grossesse par une élève, l'enseignant au Cem Joseph Corréa sauvé par le test Adn

Le professeur de français, Sidy Lamine Dia, qui a passé deux mois en prison, a été blanchi, hier, par la justice. C'est une élève au Collège Joseph Corréa de Pikine qui le poursuivait pour viol suivi de grossesse. Il a finalement été sauvé grâce à un test Adn.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Mai 2016 à 12:15 | | 13 commentaire(s)|

Tout est parti, selon Le Populaire, d'une plainte déposée par la dame Sokhna Lô, mère de la victime, contre le prof de français du nom de Sidy Lamine Dia. Le journal de noter que le mis en cause est resté constant dans ses déclarations à l'enquête préliminaire et à la barre. Revenant sur les faits qui lui ont valu d'avoir passé deux mois en taule, M. Dia dira : "Je suis enseignant au Cem Joseph Corréa depuis 2008. Ngoye Faye faisait partie de mes élèves que j'avais en classe de quatrième au courant de l'année scolaire 2013-2014. Cependant, je n'ai pas eu à remarquer la fille durant tout ce temps, en raison de leur nombre pléthorique". L'enseignant indiquera que c'est durant les grandes vacances, alors qu'il était à son domicile, qu'il a reçu la visite d'une nommée Mariama Sarr qui avait été envoyée par la mère de la plaignante. Celle-ci le sollicitait pour qu'il aide sa fille afin de lui éviter de reprendre la classe pour insuffisance de moyenne. Ce qu'il avait décliné arguant qu'il n'était pas habilité à gérer ce cas. Mais vu l'insistance de Mariama Sarr, il dit avoir fini par accepter. Mais, il jure n'avoir jamais entretenu de rapports sexuels avec la fille, donc impossible qu'il soit le père de l'enfant qu'elle porte.

La jeune fille a fourni, pour sa part, une autre version. A l'en croire, le prof a abusé d'elle à deux reprises. Malgré ses déclarations, le ministère public a demandé l'application de la loi. L'avocat de la défense à, quant à lui, réclamé la relaxe pure et simple de son client. Ce, surtout que la famille de la victime avait refusé la désignation d'un expert pour effectuer un test Adn. Le tribunal, fort de tous ces éléments, a renvoyé, hier, le prévenu des fins de la poursuite.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image