leral.net | S'informer en temps réel

Poursuivis pour faux et usage de faux en écriture de banque, le journaliste Abdoul Ba et Cie condamnés à 2 mois de prison

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné, hier, le journaliste Abdoul Bâ, le concessionnaire de véhicules, Idrissa Sarr, l’artiste peintre, Alain Makaya, Mouhamadan Diop, Mbacki Mansadila et le marabout guérisseur Moustapha Youm à 2 mois d’emprisonnement ferme, pour les délits d’escroquerie, de tentative d’escroquerie, de complicité, de faux et usage de faux en écritures de banque et présentation à l’encaissement de chèque volé.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Février 2014 à 11:45 | | 0 commentaire(s)|

Poursuivis pour faux et usage de faux en écriture de banque, le journaliste Abdoul Ba et Cie condamnés à 2 mois de prison
À l’insu et en l’absence d’Issa Sakho, Idrissa Sarr avait subtilisé un chèque et un reçu de paiement par "Wari" sur lequel figurait la signature du propriétaire pour éventuellement pouvoir l’imiter. Son ami Mouhamadan Diop l’avait accompagné chez Alain Makayan, de nationalité congolaise, spécialiste en chèques volés et autres documents bancaires, pour imiter la signature. Cela fait, Makaya avait contacté son parent Mbacki Mansadila Pelé qui, à son tour, a remis le chèque à son ami journaliste Abdoul Bâ.

Ce dernier a ainsi remis le chèque ECOBANK d’un montant de cinq millions de francs Cfa à son marabout guérisseur, Moustapha Youm. De cette somme, ce dernier devait encaisser 2 500 000 francs Cfa qu’il réclamait au journaliste pour avoir formulé pour lui des prières pendant sept jours de retraite spirituelle.

Muni du chèque, le marabout Youm s’est donc présenté à l’agence ECOBANK de Golf, le 30 janvier dernier, à 10 heures, pour le retrait de l’argent. Il a été démasqué par la caissière Awa Samba qui a immédiatement informé le titulaire du compte. Issa Sakho a aussitôt demandé à la banque de s’opposer au paiement en lui signifiant qu’il n’avait jamais émis ce chèque.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image