leral.net | S'informer en temps réel

Poussés vers la sortie, ils rechignent à quitter l’OL

Lloris, Gomis et Bastos semblaient être des partants certains. À la veille de la fermeture du marché pour plusieurs pays européens, les trois hommes sont toujours lyonnais. Pour encore une saison supplémentaire ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Août 2012 à 14:15 | | 0 commentaire(s)|

Poussés vers la sortie, ils rechignent à quitter l’OL
Ils sont déjà cinq à avoir quitté le navire lyonnais depuis le début de l’été : Ederson, Belfodil, Källström, Cissokho et Pied. Mais ce n’est pas suffisant aux yeux de Jean-Michel Aulas, puisque les nouvelles contraintes économiques lui imposent un dégraissage imposant. Comme vous le savez, ils sont encore nombreux à être soumis à l’hypothèse d’un départ dans les prochaines heures, avec bien sûr Michel Bastos, Bafétimbi Gomis et Hugo Lloris. Problème, si l’OL souhaite s’en séparer, rien ne dit que ces trois hommes sont prêts à plier bagages.

Choqué par les propos de Jean-Michel Aulas en début de mercato, Bastos était prêt à changer d’air. Mais les discussions sans fin entre Al-Aïn et Lyon et l’absence de pistes alternatives crédibles laissent penser que le Brésilien va finalement rester à Lyon. Pas une mauvaise nouvelle sur le plan sportif au regard de son apport depuis le début de saison. Le problème est différent pour Gomis puisque si l’OL a accepté à plusieurs reprises des offres (Rubin Kazan, Fenerbahçe, Fulham), le buteur français a refusé les opportunités qui se présentaient à lui. Désireux de s’imposer en équipe de France avec Deschamps, Gomis a accueilli avec plaisir sa sélection pour les deux matches de qualification à la Coupe du Monde 2014 en septembre. Et selon lui, c’est en restant à Lyon qu’il obtiendra le plus de chances de revêtir plus régulièrement le maillot bleu.

Le troisième cas est évidemment Hugo Lloris. C’est lui qui pourrait permettre à l’OL de récolter le plus d’argent, avec une offre acceptée en provenance de Tottenham de 11 M€ plus 4,5 M€ de bonus. Jean-Michel Aulas n’a pas caché à son joueur que son transfert s’apparentait à une respiration financière pour l’OL. Mais voilà, alors que Lloris avait donné son accord à Tottenham au début de l’été, il semble moins certain quant au bien-fondé d’une telle destination. Les Spurs vivent des heures agitées, ont raté leur début de championnat contrairement à l’OL et ne lui garantissent pas une visibilité maximum pour l’équipe de France. Tant d’incertitudes qui le font désormais hésiter quant à la suite à donner à sa carrière. Au grand dam de l’OL qui peine toujours autant à se séparer de ses éléments les plus courtisés.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image