leral.net | S'informer en temps réel

Pr Malick Ndiaye à Mary Teuw Niane : «Je vous rappelle que nous avons bloqué les universités pour qu’on vous amène vous soigner en France !»


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Avril 2016 à 12:47 | | 9 commentaire(s)|

Le décryptage du discours du chef de l’Etat a été l’occasion pour le Professeur Malick Ndiaye membre du Saes de rafraîchir la mémoire de son ancien collègue devenu ministre de l’Enseignent supérieur. Parlant de la question de l’enseignement, abordée par l président de la République dans son discours du 3 avril, Malick Ndiaye a rappelé à Mary Teuw Niane une grève du Saes dont la raison était une forte revendication l’évacuation dece dernier pour des soins médicaux. C’était sur la Sen Tv avec Pape Cheikh Sylla dans le débat d’après-discours avec, sur le plateau de Sen Tv Mary Teuw Niane, Malick Ndiaye, Habib Sy et Cheikh Mbengue.
«Il (Mary Teuw Niane) sait que je ne vais pas polémiquer avec lui sur des détails. D’ailleurs, je ne suis pas venu sur ce plateau pour cela. Lui-même il sait la détermination qui est celle du Saes. Je vous rappelle que nous avons bloqué les universités pour qu’on vous amène vous soigner à l’étranger. Je ne le dis pas pour vous créer des soucis puisque nous avons de très bonnes relations. Mais quand on a bloqué toutes les universités du Sénégal seulement pour qu’on vous amène vous soigner en France, on n’attendait rien en retour. Donc il ne faut pas venir aujourd’hui pour essayer de nous diaboliser. Les combats du Saes sont des combats sérieux».
Plus virulent que jamais, Malick Ndiaye a indiqué que le gouvernement de Macky Sall ne fait que dans le faux. «Il faut arrêter le ‘’tapalé’’. Il y a un grand écart entre ce qu’ils déclarent et la vérité. Le ministre de l’Agriculture a déclaré ici des chiffres extraordinaires mais après vérification dans le Sine-Saloum on s’est rendu compte qu’il racontait des contre-vérités. C’est comme s’ils (les ministres) avançaient des chiffres pour faire croire au Président qu’ils sont en train de travailler. Mais cela ne saurait prospérer puisque dès le lendemain, la vérité éclate et le Président se rendra compte que le ministre lui a menti. La Preuve, il parait qu’on lui avait dit que Touba est déjà acquis à sa cause pour le référendum mais après la proclamation des résultats, le Président s’est évanoui. C’est pour dire qu’il faut qu’on retourne à nos valeurs et arrêter les montages médiatique», a ajouté le Professeur.






Hebergeur d'image