leral.net | S'informer en temps réel

Prêches pendant le ramadan : Iran Ndao et consorts peuvent gagner 200 à 300 mille francs par conférence


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Juin 2015 à 11:25 | | 5 commentaire(s)|

Prêches pendant le ramadan : Iran Ndao et consorts peuvent gagner 200 à 300 mille francs par conférence
Le ramadan, c’est la période de vache grasse pour les prêcheurs. Ils sont très sollicités pour animer les conférences religieuses. Pour la période de 30 jours de jeûne, ils peuvent animer jusqu’à 60 conférences religieuses, soit deux par jours. C’est sans relâche. "Pendant la période du mois béni du ramadan, nous autres prêcheurs sommes très sollicité. Il y a des personnes privées, des sociétés, des associations qui prennent l’habitude d’organiser des conférences religieuses pendant cette période. Me concernant, dans la journée, je peux avoir trois, voire quatre, conférences à animer. Et pour toute la période du mois de ramadan, j’anime jusqu’ à une soixantaine de conférences", révèle le prêcheur Iran Ndao, en route pour une conférence à Thiès. L’animateur de l’émission de "Tafsir Al Quran" sur la Sen Tv dit se mettre au service de Dieu mais ne cracherait pas sur quelques liasses de billets qu’on lui offrirait gracieusement après une conférence. Si le sémillant Oustaz Iran Ndao, qui tient en haleine les suiveurs de la lucarne, ne pose pas de conditions financières pour la parole de Dieu et la Sunna du Prophète Mohamed, Oustaz Mor Thiam du Groupe Futurs Media, lui, a un prix, selon l’organisateur. Parmi nous, il y en a qui demandent de l’argent et d’autre qui ne réclament pas. Les prix varient entre 200 000 à 250 000, voire plus. En ce qui me concerne, tout dépend de l’organisateur. Si ceux qui organisent cherchent de l’argent avec des parrains, marraines qui envoient des enveloppes bourrées de fric, je discute carte sur table avec le ou les organisateurs. Mais pour certaines catégories de personnes, je ne demande rien. Mais s’ils me donnent quelques choses, je le prends", renseigne-t-il. Et d’avouer le ton sincère : "Les prêches pendant le ramadan peuvent être un business très florissant". Pour en avoir le cœur net, il faut juste solutionner cette petite équation : A supposer qu’un Oustaz anime 60 conférences religieuses à raison de 200 000 FCfa l’unité, combien gagnerait-il le mois ? Vous tenez votre réponse.

L'Obs






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image