leral.net | S'informer en temps réel

Précision de la représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies : « Aucun des dix points ne concerne le Sénégal encore moins le dossier Karim Wade »

Ceux qui pensent qu’il y a du nouveau dans le dossier Karim Wade et qu’il sera débattu devant le groupe de travail des Nations Unies peuvent déchanter. Pour cause, la Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies informe que Genève n’a jamais été saisi du dossier Karim Wade.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Août 2015 à 15:35 | | 29 commentaire(s)|

Précision de la représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies : « Aucun des dix points ne concerne le Sénégal encore moins le dossier Karim Wade »
La Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève a tenu à apporter des précisions sur l’affaire Karim Wade. Dans un communiqué dont copie est parvenue à Leral, il est noté que « le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, dont le siège est à Genève, n’a jamais été saisi du dossier de M. Karim Wade et par conséquent aucune délibération de ce Conseil n’a, à ce jour, porté sur l’affaire M. Karim Wade », a indiqué la Représentation qui ajoute : « La prochaine Session du Conseil des Droits de l’Homme se tient à Genève du 14 septembre au 02 octobre 2015, et, dans l’ordre du jour provisoire de cette Session, examiné lors des consultations tenues ce 24 août 2015, aucun des dix points ne concerne le Sénégal, encore moins le dossier de M. Karim Wade », informe le document.

Cependant, « il convient de préciser que la Cour Internationale de Justice juge des différends entre Etats et ne traite pas d’affaires concernant des personnes physiques. Par conséquent, la Cour ne saurait aucunement être impliquée dans ce dossier », renseigne le communiqué. Selon le document, la seule réunion impliquant directement le Sénégal, prévue le 02 septembre à Genève, est la Séance de travail entre les Représentants de l’Etat et le Groupe de travail sur la Détention arbitraire, qui est un groupe de cinq experts indépendants et donc très diffèrent du Conseil des Droits de l’Homme composé, lui, de 47 pays. « Cette Séance de travail sera l’occasion d’un échange informel entre le Sénégal et les membres du Groupe de travail sur les faits qui attestent de la conformité au Droit interne et à nos engagements internationaux de toutes les procédures et mesures prises par l’Etat dans le cadre du dossier de M. Karim Wade », précise le texte.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image