leral.net | S'informer en temps réel

Préférence nationale : quand tu peines a t’imposer à cause des intérêts occultes


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Août 2012 à 19:42 | | 0 commentaire(s)|

Préférence nationale : quand tu peines a t’imposer à cause des intérêts occultes
Monsieur le Président de la République Macky SALL,

Pour moi, la règle : ce n’est pas tant l’application des procédures d’appel d’offres qui m’intéresse dans ce dossier, mais plutôt je me bats pour qu’on accorde les mêmes traitements de faveur aux opérateurs économiques sénégalais que ceux bénéficiés par les repreneurs étrangers.
Car depuis l’avènement de l’alternance, le patronat sénégalais s’est toujours battu pour la préférence nationale dans l’octroi de certains marchés publics sans pour autant que le pouvoir Wadien ne leur accorde une attention particulière sur une demande formulée mille fois.
Et, il fallut que survienne un ministre issu du secteur privé à l’occurrence Mr Thierno LO et une période de turbulence politique pour qu’une action significative soit menée à l’égard de cette catégorie de patrons (CNES/CNP).

Il s’agit de l’engagement contractuel signé entre l’Etat sénégalais et Monsieur Amadou Racine Sy dans le cadre de la reprise du Méridien-Président, suivi à la clé d’un plan de redressement et d’investissement assez important pour cet hôtel.
C’est pour cela que je m’adresse à vous pour trois raisons :

1. La première en tant que militant PDS qui a perdu sa plume le jour vous aviez été défenestré de l’Assemblée Nationale (NDIOGOU WACK SECK) ;

2. La deuxième : vous avez battu campagne sous le thème de la valorisation de l’expertise Nationale qui vous est si chère ;

3. la troisième : des ministres qui occupent une position de pouvoir, peinent à se départir de leurs manteaux d’Hommes d’Affaire, et en profitent pour régler des comptes pour des causes inavouées.
Certes Mr Abdoul Mbaye et Mr Youssou Ndour ont le droit de consulter l’ARMP pour avis concernant un contrat. Mais si la réponse de cette structure est suivie d’une très forte médiatisation sur fond de campagne de liquidation de l’opérateur sénégalais n°1 de l’hôtellerie. Cela pose problème.
Par contre, ils auraient pu poursuivre leur logique destructive en demandant à l’ARMP, de passer en revue tous les marchés de gré à gré signés sous le régime Wadien, notamment les contrats Dubaï Ports World, de la MTL, de la SDE, et de l’Eiffage avec l’autoroute à péage (SENAC).
Par la même occasion, on peut citer aussi des contrats concernant les travaux de construction d’écoles, la livraison des véhicules 4x4 destinés aux députés, sénateurs et chefs de village, la livraison des tracteurs, des semences , des engrais et autres intrants qui ont été octroyés dans les mêmes conditions que la location du King FAHAD Palace au promoteur Amadou Racine SY.
Pourquoi ne se sont ils pas acharnés sur les opérateurs économiques qui ont signé des marchés de gré à gré pour la livraison de véhicules aux chefs de village et de la construction du siège de l’ARPT où pourtant il y’a matière à dire, à redire, et à épiloguer?
Dans leur furie guerrière, ils ne sont même pas donnés la peine d’évaluer le préjudice financier que cela pourrait couter à l’Etat en cas de résiliation de contrat, tout en oubliant sciemment l’ardoise laissée, par les ex repreneurs du Méridien- Président après 21 années de gestion désastreuse.

Sur ce sujet trois questions de fond mériteraient d’être posées :

1. Quelles sont les mesures qu’ils comptent prendre pour redresser la situation catastrophique laissée par l’ancien repreneur avec plus de 2 milliards de dette due aux contribuables sénégalais ?

2. Combien de francs compte-t-il investir dans le cadre de la relance des activités de l’Hôtel ?

3. Quelles sont les réalisations techniques et financières qui ont été obtenues à la date d’aujourd’hui par Monsieur SY ?

Déterminés à aller jusqu’au bout, ils ont mis en place une stratégie qui consiste à mener une campagne de dénigrement contre Monsieur SY.
Ainsi se sont invités à la danse des scalps ;

Une partie du personnel de l’ex-Méridien Président : quelle honte pour ces agents qui ont subitement retrouvé la voix pour casser du sénégalais, après 21 années de silence durant le si long règne des Toubabs. Je n’en dirai pas plus tellement qu’ils me font pitié.

De Mansour KAMA : tout le monde devrait parler sauf lui car les divergences CNP/CNES se sont invitées dans le débat. Peut être le fait d’avoir pu humaniser les rapports de l’actuel chef de l’Etat avec le Ministre Aliou Sow l’année dernière lui donne le droit d’enfoncer un concurrent. Piètre prestation théâtrale de la part d’un Monsieur qui aspire à des responsabilités étatiques. C’est pour cela , celui qui se prend pour le conseiller officieux du Chef de l’Etat parle de sa future démission au poste de secrétaire général de la CNES. Combien de sociétés et d’emplois a-t-il créé sous le régime de Diouf. Pas une seule car il a le mérite d’avoir été le gérant des affaires de son grand frère feu Pierre Babacar KAMA.
Et de Maître Mame Adama Gueye : ce confusionniste des fonctions incompatibles ne mérite pas que je m’attarde sur son cas, car il ne représente rien du tout dans ce pays. Nada…

Mr le Président, sachez vous que qu’aucun sénégalais n’a fait mieux que Mr Amadou Racine SY dans le secteur du Tourisme et la démarche que vous aviez entreprise pour régler les dossiers SEN-ETANOL-SEN-HUILE et CŒUR DE VILLE de Kaolack de Serigne Mboup, reste la seule voie pour résoudre le problème du King FAHAD hôtel.

Sachez aussi que, si vous êtes devenu Président de la République du Sénégal, c’est par la grâce de Dieu qui a apporté une réponse par rapport aux humiliations que vous aviez subies sous le régime de Wade.

Sachez qu’enfin, vous ne devriez pas accepter que des responsables étatiques nommés par vous, tentent de nuire à des sénégalais aux profits des lobbys étrangers.

Que pourrais-je dire de votre premier Ministre ? Sinon qu’il l’est devenu aujourd’hui grâce au Président Abdou Diouf qui lui avait ouvert la voie en le nommant à 27 ans Directeur Général de la BHS, pour des raisons de proximité familiale ? Par conséquent ce milliardaire aurait du penser à présenter au peuple sa déclaration de patrimoine au lieu de se laisser manipuler par le chanteur.

De Youssou Ndour : au lieu de penser à élaborer un plan de développement du Tourisme qui prendra en compte la révision du texte qui définit les conditions d’obtention d’une licence pour l’exploitation des hôtels et un plan de lutte contre le piratage, il ne pense qu’à croquer un sénégalais au profit des espagnols.

La réaction très désolante, ces temps ci, des ex membres du super étoile après trente cinq années de compagnonnage, nous renseigne davantage sur cet homme ambitieux qui a un adreline qui lui permet d’écraser toute personne qui se présente sur son passage et de ne point regarder sur le rétroviseur.

Tout cela pour vous dire que dans la vie, on doit forcément recevoir le coup de pouce de quelqu’un pour franchir la dernière barrière.
Au vu de ce qui précède, on peut conclure par : il n’ya que vous Président de la République qui croyez à la promotion de l’expertise nationale, tellement que ces hommes d’affaire sont prompts à se tirer à tu et à dia, quand un des membres du patronnant sénégalais bénéficie du plus petit marché de l’Etat.

Sous une totale méconnaissance des règles de fonctionnement d’un conseil d’administration, cet acharnement partisan a conduit ces agitateurs à la solde de l’étranger, à traiter Mr Amadou Racine Sy de voleur de la République parce que l’IPRES et la CSS ont acheté des Terres au niveau du site du monument de la Renaissance Africaine.
Pensez-vous que Mr Racine SY à le pouvoir d’acheter des terres sans l’avis de l’Etat, de la direction générale et des autres membres du conseil d’administration ?
Pensez-vous que les cadres de l’IPRES et de la CSS sont des demeurés qui laisseraient passer une opération financière douteuse au détriment de leur outil de travail?
Où étaient ces agitateurs quand l’IPRES a acheté des actions de la SONATEL, a construit des immeubles sous le régime de Diouf ?
Ceux qui véhiculent des fausses informations dans le but de nuire doivent savoir que les fonds de réserve de l’IPRES sont investis dans des affaires en vue de réaliser des plus-values au seul profit des retraités et non du président de conseil d’administration.
Chers messieurs, ayez le courage de reconnaitre qu’on n’est pas dans une république bananière où Mr Racine SY peut voler l’argent des retraités et s’en aller comme si rien ne s’était passé.
Pour terminer sur ce point, je dois à la vérité de vous dire que c’est au titre du patronat qu’il a siégé au sein de ces conseils d’administration et non par la grâce du président Wade. Il en a le droit car il a toujours cotisé au titre d’employeur faisant travailler de milliers de sénégalais.
Monsieur le Président, comme toute chose à une fin, je tiens à vous féliciter de la saisine de l’IGE, en vue de clarifier, une bonne fois pour toute, le dossier en dehors de toute passion.
Quoiqu’il puisse médire, quoiqu’il puisse manœuvrer, et quoique ce qui pourrait advenir après, tous les sénégalais en particulier les véritables entrepreneurs du pays épris de justice et d’équité seront derrière Mr Racine SY pour ce combat de la préférence nationale.
A cet effet, nous utiliserons tous les moyens dont nous disposerons pour vaincre tous ces groupes de pression maléfiques qui veulent faire d’Amadou Racine SY une victime expiatoire de votre régime.




THIERNO AMIDOU SY
Village de SENEDEBOU(BOUNDOU)
DEPT DE BAKEL(SENEGAL)








Hebergeur d'image





Hebergeur d'image