leral.net | S'informer en temps réel

Prélude gala de lutte: Le top vire au flop

L’arène s’était donnée rendez-vous hier au …centre aéré de la Bceao qui devait abriter la cérémonie de signature de contrat des lutteurs engagés pour le gala du 08 Février prochain. Pour cause, il n’y a point eu de face à face entre les différents athlètes engagés pour cet évènement organisé par Gaston Mbengue. En lieu et place il y’a eu un débordement incontrôlable du fait de la marée humaine accompagner leurs champions et une potentielle confrontation Modou Lo-Balla Gaye 2.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Février 2009 à 20:01 | | 0 commentaire(s)|

Prélude gala de lutte: Le top vire au flop
24sn. com « Du jamais vu » ! L’exclamation du maître de cérémonie Ibou Ndiaye Niokhobaye se passe de commentaires. Etonné par la tournure prise par la cérémonie de signature de contrat du gala de lutte Modou Lo-Balla Diouf et Eumeu Sène Balla Gaye 2 (prévu pour le 08 Février prochain), le célèbre communicateur traditionnel n’a pu s’empêcher de manifester ainsi sa désolation. Comme du reste les journalistes et autres invités de prestige conviés à cette cérémonie qui s’est révélé un véritable fiasco. Pour cause, la salle de réception du centre aéré de Bceao qui devait abriter l’évènement, s’est révélé trop exigu pour contenir la foule monstre de supporters venus accompagner leurs idoles de lutteurs qui finalement, n’ont pu déroger à leur traditionnels face à face avant le jour J. Un flop pour le moins programmé, d’autant que les prémices de cet « échec » s’annonçaient bien avant le début de la cérémonie. A 16 heures certains curieux avaient investis la devanture de la battisse pour voir ce qui se tramait à l’intérieur, sous l’oeil vigilent de la sécurité. Une heure plus tard, les supporters de Modou Lo se « déversent » devant le portail et font le pied de grue en attendant l’arrivée de leur champion. Les organisateurs alertés font appel aux services d’ordres pour contenir la foule et filtrer les entrées. Les supporters munis de cartes d’invitations délivrés par leurs différents lutteurs accèdent à l’intérieur au moment où la marée humaine qui attendait dehors manifeste sa colère. La tension va monter d’un cran lorsque certains parmi les lutteurs arrivent à compte goutte. Le seuil de tolérance est dépassé pour les supporters surexcités bloqués par les « limiers ». Il n’en fallait pas plus pour qu’ils déversent leur bile sur les organisateurs et « péter les plombs ». La cérémonie accuse du retard, les organisateurs étant occupés à contenir les assauts des supporters « rebelles » qui tentent de défoncer la porte. Finalement sous la pression de ces derniers, les forces de l’ordre se résolvent à laisser entrer toute cette « meute ». La très select salle de réception du centre se transforme en …arène au moment où le Mc procédait à la présentation des lutteurs. C’était le …début de la fin.

Modou Lo et Balla Gaye 2 …adversaires d’un soir
L’indiscipline est généralisée, la tension vive. Sous la hantise de voir leurs matériels endommagés par les supporters les techniciens et autres caméraman « sauvent » leurs outils de travail. La promiscuité aidant, les supporters des camps rivaux se retrouvent nez à nez. Place aux batailles rangées et autres provocations, sous le regard désemparé des journalistes dont certains ont préféré quitter les lieux plutôt que prévu. Les appels au calme des organisateurs pour rétablir la quitéude n’y feront rien. Au même moment, à l’extérieur les lutteurs se donnent en spectacle. Le télescopage entre Balla Gaye 2 et Modou Lo vire à la bagarre entre les deux athlètes qui bizarrement ne sont pas adversaires dimanche prochain (Modou Lo étant opposé à Balla Diouf, et Balla Gaye 2 à Eumeu Sène). Complètement désemparés les amateurs privés ainsi de spectacle que seuls leurs idoles pouvaient garantir, crient leur colère. L’insulte à la bouche ces derniers ruminent leur rage regrettant la tenue de cette cérémonie dans un endroit aussi exigu pour contenir ne serait-ce que les bruyants supporters de Modou Lo.

Gaston Mbengue :« C’est une preuve que la lutte mobilise »
Gaston Mbengue le promoteur du gala regrette : « Nous n’avons pu rien faire pour contenir la marée humaine, car nous étions très sensibles de les voir forcer l’accès pour venir assister à la cérémonie. Nous avons fait appel à la sécurité pour organiser les gens, mais les supporters étaient trop nombreux. Cela montre encore une fois que la lutte mobilise et que les gens ont une folle passion pour ce sport devenu chez les mateurs un phénomène social. ». ça promet pour le 08 février, car il y’aura de l’électricité en l’air.

Amadou Lamine MBAYE 24h Chrono






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image