Leral.net | S'informer en temps réel



Premier attentat meurtrier anti-américain sous la présidence de Trump en Afghanistan

Rédigé par La rédaction le 12 Novembre 2016 à 11:29 | Lu 863 fois

La plus grande base militaire américaine en Afghanistan a été frappée ce samedi 12 novembre 2016 à l'aube. Au moins quatre personnes ont perdu la vie dans une explosion survenue au sein de la base aérienne de Bagram, à environ 50 kilomètres de Kaboul, a annoncé l'Otan sans préciser la nationalité des victimes. On dénombre également 14 blessés.


La base militaire de Bagram
La base militaire de Bagram
Les insurgés talibans ont revendiqué l'attentat. Le jour même, Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a revendiqué l'attentat au nom des insurgés. Il s'est réjoui que l'attaque ait fait « beaucoup de victimes dans les rangs de l'envahisseur américain », alors que les talibans sont actuellement en pleine intensification de leurs attaques dans tout le pays, avant la trêve hivernale.

Actuellement, l'opération « Resolute Support » implique 12 000 éléments étrangers, dont près de 10 000 Américains. Sous le commandement de Washington, ces éléments sont chargés de former, conseiller et assister les Afghans, et de les appuyer dans leur lutte contre les talibans, mais aussi contre le groupe Etat islamique.

Un dossier épineux sur lequel le président élu Donald Trump, qui entrera en fonction en janvier 2017, devra rapidement prendre ses marques. Cette très longue guerre a commencé après les attentats du 11 septembre 2001, moins d'un an après l'arrivée de George W. Bush à la Maison Blanche.

Son successeur Barack Obama, élu en 2008 sur une campagne faisant la part belle au retrait de son pays des terrains irakien et afghan, a officiellement désengagé les Etats-Unis fin 2014. Depuis lors, il a été contraint d'ajuster à plusieurs reprises ce calendrier face à la pression des insurgés.

Source rfi.fr