leral.net | S'informer en temps réel

Première victime de la loi sur la baisse du loyer : Alpha Ndiaye se fait fendre les lèvres par son logeur

La loi sur la baisse du coût du loyer au Sénégal, entrée en vigueur avec effet immédiat depuis le mois le janvier, était crainte par plus d’un en raison de conflits qui pourraient surgir entre bailleurs récalcitrants et locataires. Une constance confortée par une première, le locataire Alpha Ousmane Ndiaye, qui louait depuis trois mois une chambre, moyennant la somme de 20 000 FCfa le mois, à la Cité Poste, sise à Keur Massar. Avec l’application de la loi sur la baisse du coût du loyer, Alpha Ousmane Ndiaye a débarqué hier soir à L’Observateur, avec en bandoulière un sachet renfermant un lot de médicaments, un visage tuméfié, la lèvre supérieure fendue.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Février 2014 à 21:01 | | 1 commentaire(s)|

Première victime de la loi sur la baisse du loyer : Alpha Ndiaye se fait fendre les lèvres par son logeur
Narrant sa mésaventure, Alpha Ousmane Ndiaye soutient que son antagonisme avec son bailleur remonte à la date du 20 janvier dernier. Il soutient avoir interpellé son bailleur, Lamine Diop, pour le sensibiliser sur les dispositions de ladite loi. Pour toute réponse, Alpha O. Ndiaye confie que son bailleur, «un colosse gâté par dame nature», était dans tous ses états, lui précisant «qu’il n’en a cure de cette loi, encore moins de sa diffusion dans les médias. Il s’en est suivi un dialogue de sourds. Et craignant qu’ils n’en viennent aux mains, Alpha O. Ndiaye dit s’être retiré. Le 5 février dernier, date échue pour honorer son loyer, il indique s’être rendu, vers 22 heures, auprès de son bailleur, avec en poche le montant à payer (14 500 FCfa), défalquant ainsi 5 500 FCfa des 20 000 FCfa, conformément aux pourcentages (29%) énoncé dans la tranche des locataires payant les montants allant de 20 000 à 150 000 FCfa. A sa grade surprise, note-t-il, son bailleur a catégoriquement refusé de prendre ce montant, trop modique à ses yeux. Mieux, il souligne qu’à la suite d’un échange de propos aigres-doux, son interlocuteur lui a asséné un violent coup de tête qui lui a fendu la lèvre supérieure, avant de s’acharner sur lui à coups de poing. Il précise que l’épouse de son «bourreau» s’est jointe à la bastonnade en fermant le portail de la maison pour empêcher que le voisinage ne vienne à son secours. Après avoir passé un sale quart d’heure entre les griffes de son bailleur, Alpha O. Ndiaye s’est rendu le lendemain au district sanitaire de Sicap Mbao, où le médecin Pape O. Mané lui a délivré un certificat médical, frappé d’une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 5 jours. Muni de ce document, il a saisi les pandores de la Zone franche de Mbao d’une plainte pour coups et blessures volontaires. Le mis en cause, Lamine Diop, joint hier au téléphone, s’est voulu peu prolixe. «Je ne parlerais que devant les gendarmes», freine-t-il. Les deux protagonistes sont convoqués aujourd’hui dans les locaux de la gendarmerie à partir de 10 heures.

iGfm






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image