leral.net | S'informer en temps réel

Premières évaluations de l’année scolaire en cours

Nous ne pouvons pas dire que l’année scolaire est sauvée quand nous nous attendions dans le moyen et secondaire à des résultats médiocres.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Juillet 2012 à 20:34 | | 1 commentaire(s)|

Premières évaluations de l’année scolaire en cours
Les décideurs politiques, les autorités académiques et pédagogiques ont manqué à leurs responsabilités et installé une confusion.
Nous estimons, et il n’est pas tard, que pour toutes les écoles secouées par la grève des syndicats, il doit s’agir au mois de septembre 2012 d’une reprise des apprentissages sanctionnés par la poursuite des évaluations et les examens d’Octobre pour ces écoles et ne doit pas relever du libre choix du candidat mais bien des structures pédagogiques de chaque école en relation avec les autorités académiques régionales.
Toutes les évaluations étant effectuées dans ces écoles, comment peut on obliger des élèves à des cours de renforcement qui sont en vérité des cours de vacances ?

Et envoyer tous les élèves aux examens en Octobre et en Août, ce n’est pas sérieux !
Il est temps de revoir les examens comme système d’évaluation dans son contenu. Nous avons l’impression que le Bureau des Examens et Concours ne réunit pas de commission pour faire valider les propositions de sujets. Et les évaluations dans leur contenu sont contestables quand nous prenons les épreuves de mathématique au BFEM. Lorsque les élèves admissibles au 2ème groupe sont évalués sur les mêmes thèmes du 1er groupe ou lorsqu’à cette session de juillet 2012 un sujet interdisciplinaire sur la statistique fantaisiste est proposé par un esprit vaniteux et lorsqu’ on le laisse passer ou lorsqu’encore sur le sujet de géométrie plane, aucun point n’est affecté à la figure.

Et nous sommes inquiets de ne pas entendre les syndicats sur ces questions de défense d’une école de qualité.
Pour conclure, nous réitérons notre appel pour l’organisation des Etats Généraux des Services Publics pour trouver des solutions consensuelles à la crise du service public et qui seront également un espace de dialogue national inclusif pour assoir avec les acteurs des secteurs publics un consensus national et un pacte social de stabilité de 5ans.




Lamine DIAGNE dudsar, Enseignant



1.Posté par bon ben... le 31/07/2012 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

belle initiative Lamine mais il faudra revoir ton style ou au moins te faire relire. Ton texte n'est pas agréable à lire

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image