leral.net | S'informer en temps réel

Préparation mystique en prévision du gala du 2 janvier : Les camps de Ndakaru et de Mbour Montage se sont investis à fond

En plus de la préparation physique et technique du combat qui les opposera le 2 janvier prochain, les camps de Yékini et de Bombardier se sont aussi investis à fond dans le combat mystique. D’un côté comme de l’autre, rien n’est laissé au hasard.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Décembre 2010 à 04:38 | | 4 commentaire(s)|

Préparation mystique en prévision du gala du 2 janvier : Les camps de Ndakaru et de Mbour Montage se sont investis à fond
A l’écurie Ndakaru comme à celle de Mbour Montagne, les préparatifs mystiques vont bon train en prévision du combat du 2 janvier prochain. Ils se sont même accélérés dans la dernière ligne droite de la troisième confrontation entre Serigne Dia ‘Bombardier’ et Yakhya Diop ‘Yékini’.

D’un côté comme de l’autre, on a fréquenté, ces derniers temps, avec assiduité certains sanctuaires pour se purifier et se ‘blinder’. Et Joal Fadiouth est un carrefour en la manière. Yékini en est tellement conscient qu'en plus de ses parents les plus proches, il s'appuie sur des personnalités du milieu de l'arène et d'anciens lutteurs de la contrée qui ont fait les beaux jours de la lutte avec frappe sénégalaise, pour lui trouver les marabouts et autres faiseurs de miracle. ‘La complexité du combat et les enjeux multiples qui l'entourent, ont poussé toutes ces personnes à faire de sa victoire un point d'honneur. C'est pourquoi Yékini aura toute une communauté et pas des moindres derrière lui, pour l'aider à se donner les moyens, mystiquement parlant, de faire face à son adversaire du jour’, renseigne un membre influent de son camp.

Ce n'est un secret pour personne que la Petite Côte est un ensemble de fiefs reconnus pour la pratique ancestrale du mysticisme, avec ses ‘Pangols’ et autres ‘Saltigués’. Mais Bombardier, en plus de son appartenance à ce milieu où il vit au quotidien, n'est pas moins bien loti que son challengeur. Lui qui a annoncé la couleur lors de leur rencontre de Bargny et leur dernier face-à-face dans un hôtel de la place a donné une parfaite illustration qu'il est déjà dans le processus mystique. Avec en pointe l'apport venu du Fouta et du Walo ou les ‘Pampinabés’ et autres ‘Bissinabés’ sont en train de l'aider à transcender ce volet important de sa préparation en direction de son face-à-face avec Yékini. ‘Toutes les mesures préventives sont en train d'être prises et nous ne négligeons aucun aspect dans notre préparation, pour être fin prêt le jour du combat’, nous avait-il répondu lors de notre passage à Mbour à l'occasion du combat entre Boy Nar et Pakala, un de ses lieutenants. Et de se faire encore plus précis : ‘Nous serons d'ailleurs fin prêt bien avant la partie, puisque c'est un sujet sur lequel nous travaillons depuis l'annonce de notre combat, comme d'ailleurs le fait notre adversaire qui puise à fond dans ce domaine. Les choses sont ce qu'elles sont dans ce milieu, nous avons fait appel à toutes les communautés pour nous prémunir et nous protéger. Ce n'est un secret pour personne, le mystique a une bonne place dans l'arène. Même si c'est secondaire, il faut s'y mettre pour se donner bonne conscience.’

C'est dire que les deux camps sont en plein dans les ‘xarfas foufas’ pour se mettre en confiance. Les amateurs auront droit à un arsenal mystique extraordinaire le 2 janvier 2011, si l'on se fie aux déclarations de nos interlocuteurs.

B. Noël NDOYE
source Walfadjri



1.Posté par PAos Koto le 30/12/2010 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Pendant ce temps la population de la banlieue souffre des délestages surtout dans son activité tertiaire.

A espèrer que leur compatriote auto proclamé, et qui est devenu Ministre de l'Energie se délecte des délestages.
Nommé par son père, Karim Robert, le garçon à la science infuse de l'échec, fait preuve pour le moment d'une nullité de tocard que cancre.




Vive le Sénégal

PS....Le 30 décembre 1863 près de Ngol Ngol, Lat DIOR fils e la linguère Ngoné Latyr Fall; elle-même fille du Damel Meissa Teinde DIOR .


2.Posté par Lamine le 30/12/2010 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment cet article est nul. On ne voit de quoi son auteur veut parler.Il n'a fait que du radotage. Le contenu de cet article est vague et sans sources et findements
Si c'est ça le journalisme cela ne vaut pas la peine d'aller au CESTI

3.Posté par Bozz le 30/12/2010 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est difficile de supporter quelqu'un dans ce combat!

4.Posté par wakh deug le 30/12/2010 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement ce sournaliste ne devrait pas avoir de salaire sinon c'est de l'aumone

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image