leral.net | S'informer en temps réel

Présents à la future Assemblée Nationale.

Pour une relecture introspective des véritables questions et réponses auxquelles s’adressait la dynamique populaire du 23 juin 2011.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Juin 2012 à 18:42 | | 0 commentaire(s)|

La quiétude du régime actuel, préalable au succès et à la réussite à sa mission passe obligatoirement par un engagement sans détour, une aptitude soutenue par la capacité des dirigeants face à l’enjeu majeur que constitue la promotion d’institutions républicaines fortes et le renforcement de l’état de droit. Une Assemblée Nationale républicaine au service du peuple sera de rigueur.
Par ailleurs, tous les analystes et observateurs de la vie politique sénégalaise ont convenu que : « Jusqu’au 23 juin 2011, la vie politique était organisée autour des questions purement électorales, pour lesquelles, des positionnements porteurs de douloureuses ruptures étaient en perspective. Aujourd’hui, la lucidité politique impose un réajustement du discours, de la vision et de la pratique politiques.»
La dynamique populaire du 23 juin 2011 traduit le mal vivre qui sévit une large majorité du peuple, traumatisé parce que trahi. La jeunesse républicaine, en première ligne dans ce combat populaire, a contribué de manière significative à cette mobilisation politico-sociale qui dans sa forme constitue en soi une rupture dans les motivations des revendications sociales antérieurement enregistrées au Sénégal.
Il n’est plus question de reconduire les fautes du passé. La gabegie, l’arrogance, la corruption et l’impunité sont dés lors rejetés avec l’élection du Président Macky SALL. A date, les jeunes ont besoin de se sentir en sécurité et optimiste dans l’avenir de leur pays. Les députés du peuple élus à l’issue de l’élection législative du 1er juillet 2012 auront, sans nul doute, une opportunité de s’inscrire dans une nouvelle dynamique de l’action politique qu’impose cette nouvelle ère avec l’élection du Président Macky SALL à la tête de l’Etat du Sénégal.
Dans cet élan, il nous revient pour nous sénégalais et sénégalaises de rehausser et promouvoir le socle de l’engagement patriotique dans la lutte pour le développement véritable. Nous devons renforcer et promouvoir la marche pour la république. Les pratiques fort décriées par la population toute entière sont aux antipodes de la rectitude et de la discipline ou fondement de la Bonne Gouvernance Publique.
Les attentes et les espoirs de chaque sénégalais doivent se conjuguer aux efforts et engagements attendus de leurs représentants. La future Assemblée Nationale est interpellée et, face à cette responsabilité historique, le peuple reste debout.




Cheikh Amadou NDIAYE
Responsable des jeunes de l’APR
des Sicap Liberté
lemajeur@gmail.com







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image