leral.net | S'informer en temps réel

Présidence d'Africités: Khalifa Sall réélu, malgré l'opposition du maire de Johannesburg

Khalifa Ababacar Sall a été reconduit hier, à la présidence d’Africités, malgré une forte opposition du maire de la ville de Johannesburg. Les maires apéristes, membres de la délégation sénégalaise, qui voulaient s’opposer à Khalifa Sall, ont été obligés d’avaler la couleuvre et le soutenir, poussés en Afrique du Sud, principalement par Mor Ngom, leur chef de la délégation, et maire de Ndagalma, rapporte nos confrères du journal Le Quotidien.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Décembre 2015 à 11:56 | | 1 commentaire(s)|

Présidence d'Africités: Khalifa Sall réélu, malgré l'opposition du maire de Johannesburg
Après une longue soirée de discussions laborieuses et d’âpres marchandages, Khalifa Sall, le maire de Dakar, a reçu un nouveau mandat de 3 ans à la tête de la Cglua, lors de la cérémonie finale du Sommet Africités, qui se tenait à Johannesburg. Il a fallu batailler dur pour que le président sortant puisse convaincre ceux qui, voyant le flottement de la délégation sénégalaise à le soutenir, voulaient lui opposer une candidature extérieure. C’est même un poids lourd qui s’est présenté, en la personne du maire de la ville de Johannesburg, l’hôte du Sommet. Et ce fut le moment choisi par la diplomatie de déployer toutes ses ailes, dans toute son envergure. Et hier tard dans la soirée, le résultat était acquis, mais avec quelques concessions mineures.
Ainsi, il a été décidé de porter M. Park Tu, le maire de Johannesburg, à la vice-présidence d’Africités. L’année prochaine, au Sommet mondial d’Africités, il sera proposé, au titre de l’Afrique tout entière, comme candidat à la présidence de la Cglua. Par ailleurs, le Secrétariat général de la structure sera renforcé et doté de plus de pouvoirs. Il sera également procédé à un audit administratif et financier, en attendant l’adoption des statuts définitifs. Pour le moment, c’est toute la délégation sénégalaise qui savourait sa belle victoire.
Il faut souligner qu’à la suite de la parution d’hier dans le Quotidien, mettant à nu les dissensions sénégalaises, les élus de l’Apr ont dû faire leur examen de conscience, et leurs dirigeants également ont pris la mesure de l’intérêt du pays. Ainsi, le président de la Chambre des élus de l’Alliance pour la République (Apr), M. Mor Ngom, a publié hier un communiqué pour estimer que le maire de la ville de Dakar, devait avoir droit à un autre mandat. Au nom de la délégation des maires de l’Apr, Mor Ngom a affirmé que ses pairs sénégalais et lui ne pouvaient trouver un autre candidat mieux placé. Pour aboutir à des résultats probants et sur la base du bilan de l’équipe qui préside aux destinées de l’association internationale, la délégation de l’Apr a estimé qu’il ne saurait y avoir meilleure candidature que celle du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall.
En effet, le maire de Ndangalma a indiqué dans son communiqué qu’il s’est livré « à un intense travail de lobbying pour unifier les choix des délégations ouest-africaines sur le choix du maire de Dakar ». Dans cette « approche d’influence », il n’a pas épargné les maires venus d’autres régions d’Afrique, même si l’on sait que les maires des régions francophones du Nord et de l’Ouest du Continent, étaient acquis à la base pour la candidature de Khalifa Sall.






Hebergeur d'image