Leral.net | S'informer en temps réel



Présidence de la commission de la CEDEAO: Le Sénégal demande le soutien du Burkina

Rédigé par leral .net le 12 Janvier 2010 à 01:44 | Lu 706 fois

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience, dans la matinée du lundi 11 janvier 2010, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Me Madické Niang. Celui-ci est venu demander au Chef de l’Etat de soutenir la candidature sénégalaise au poste de président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


Présidence de la commission de la CEDEAO: Le Sénégal demande le soutien du Burkina
Un poste, deux prétendants. En effet, le Burkina Faso et le Sénégal convoitent tous la présidence de la Commission de la CEDEAO. Mais ce lundi 11 janvier 2010, le président sénégalais a dépêché auprès de son homologue burkinabè, Blaise Compaoré, son ministre des Affaires étrangères, Me Madické Niang, afin d’obtenir, au profit de la candidature du Sénégal, le soutien du locataire du palais de Kosyam. «Je suis venu expliquer au chef de l’Etat burkinabè la décision du Sénégal de présenter un candidat à ce poste», a dit Me Niang à sa sortie d’audience. Selon le chef de la diplomatie sénégalaise, l’idée de son pays de proposer un candidat est due au fait qu’un tandem Burkina-Sénégal pourrait apporter toutes les réformes dont la CEDEAO a besoin pour prendre son envol. C’est dans cette logique que les autorités sénégalaises demandent à celles du Burkina de soutenir la candidature d’un des leurs, en l’occurrence Abdoul Aziz Sow, au poste de président de la commission de la CEDEAO. M. Sow a été ministre sénégalais en charge du Nouveau partenariat pour le développement africain (Nepad) et ministre de l’Intégration africaine. Il a participé à plusieurs rencontres du conseil des ministres des Affaires étrangères de la CEDEAO et a par moment représenté le président Abdoulaye Wade à des rencontres de haut niveau.

Pourtant, le Burkina avait, en projet de présenter au même poste convoité par le Sénégal, la candidature de Jean de Dieu Somda, qui est actuellement le vice-président de la commission de la CEDEAO. Selon Me Niang, c’est pour éviter que le Burkina et le Sénégal se retrouvent dans une situation de compétition que Me Abdoulaye Wade l’a envoyé à Ouagadougou. Car les deux pays partagent beaucoup de points de convergence, a dit le missi dominici de Me Wade.

En réponse, le président du Faso a promis à son visiteur de poursuivre la concertation afin de trouver les voies et moyens pour soutenir une seule candidature.

Le ministre sénégalais a également transmis les vœux de nouvel an de Me Abdoulaye Wade au Chef de l’Etat burkinabè.

http://www.fasozine.com


1.Posté par babylyss le 12/01/2010 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

travaillez c'est mieux que d se fourrer dans un avion et de faire le tour du monde.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site