leral.net | S'informer en temps réel

Présidence du groupe parlementaire libéral accordé à Fada : Doudou Wade souffle des braises sur Niasse et Iba Der Thiam

Si cela ne dépendait que de Doudou Wade, le combat pour le contrôle de la présidence du groupe parlementaire "Libéral et démocrate" allait se faire sur le ring. Le Pop renseigne que l’ancien président du groupe des libéraux et démocrates a invité ses camarades à se livrer à un corps-à -corps face à Fada et Moustapha Niasse.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Octobre 2015 à 08:34 | | 9 commentaire(s)|

Présidence du groupe parlementaire libéral accordé à Fada : Doudou Wade souffle des braises sur Niasse et Iba Der Thiam
« Sur ce match, Moustapha a fait son arbitrage de voyou, il en a terminé. Les prochains matches, c’est nous qui allons les jouer et les arbitrer. Ils se passeront dans les lieux, le bureau du président du groupe libéral », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse d'Aïda Mbodj avant d'ajouter : « Si Fada vous convoque, les 26 que vous êtes, vous y allez, non pas pour dire ce que vous pensez, mais vous y allez pour vous bagarrer ». M. Wade reste convaincu que les arguments politiques et les arguments techniques sont déjà dits.

A l’Assemblée nationale, recommande-t-il : « Moustapha Niasse n’est plus votre président. Appelez-le par tous les noms. M. le président hold-upeur, M. le président voleur, M. le président menteur. C’est comme ça qu’il faut prendre la parole à l’Assemblée. C’est une bataille politique, physique. Il faut montrer à Moustapha Niasse que autant il fait le voyou autant nous pouvons être des voyous comme lui ». Selon lui, si vous conseillez à quelqu’un qui n’écoute pas et que quand vous parlez il n’entend pas, « il faut alors le tabasser ». Des conseils qui n'ont pas laissé pas indifférente Aïda Mbodj qui déclare à son tour comme pour renchérir : « Quand il (ndlr : Doudou Wade) veut faire du bien, il le fait, s’il veut faire autre chose, il le fait ».

Doudou Wade ne s’en est pas limité à attiser le feu, il s’en est aussi pris, d'après le journal, au député Iba Der Thiam. Rappelant la composition de la liste d’Aïda Mbodj, il informe que sa « sœur » Awa Diop a dit qu’elle n’avait pas signé et qu’elle est dans la liste. Aussi estime-t-il : "Numériquement, sur les prochains matches nous avons un effectif supérieur". Mais s’agissant de l’historien, le neveu de Me Wade déclare qu’Iba Der Thiam a signé deux fois. « La première signature devant sa femme. Sur la deuxième signature, il s’est dédit », a-t-il dit avant d'en déduire : « Il appartiendra aux femmes de nous dire quel genre de mari il faut avoir ».






Hebergeur d'image