leral.net | S'informer en temps réel

Président Macky SALL Kuma! (Par Baba Gallé DIALLO)

« Kuma » signifie en bambara la parole mais aussi peut avoir la valeur de l’impératif. Dans ce dernier cas « Kuma » veut dire ou se traduit par parlez. En général, on demande à quelqu’un de parler que lorsqu’il a le droit à la parole et que la nécessité de parler s’impose à lui. La situation sociale dramatique du Sénégal exige du Président Macky SALL de s’adresser au peuple Sénégalais.
Président Macky SALL Kuma ! (Président Macky SALL parlez)


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Octobre 2012 à 16:55 | | 3 commentaire(s)|

Président Macky SALL Kuma! (Par Baba Gallé DIALLO)
Je suis estomaqué par le silence du gouvernement et du chef de l’Etat Macky SALL sur l’augmentation du prix des denrées de premières nécessités : le gaz, le gasoil, l’huile et l’électricité au point que je me demande si les politiciens ont la mémoire courte ? Une fois qu’ils sont élus, ils oublient ceux qui les ont élus et les circonstances dans lesquelles ils ont été élus. Peut être qu’ils ne pensent pas comme nous ? Ou bien le peuple sénégalais est il un peuple qui a un rapport particulier avec la souffrance ?
De loin le Président Macky SALL est timide autrement dit parle peu et se tait beaucoup ! S’il est bon de savoir se taire, il est autant important de savoir quand parler. Le temps passe, les difficultés se multiplient chez les sénégalais sans aucune explication même les plus optimistes commencent à douter. A quoi sert une cellule de communication présidentielle qui ne planifie pas les sorties médiatiques du Président dont elle est dépositaire de la communication, qui n’adapte pas sa communication à l’actualité sociale cruciale du moment, qui ne montre pas jusqu’au moment où je vous parle la nécessité au Président de la République de s’exprimer sur ces sujets qui touchent directement la vie des sénégalais ? Devant l’augmentation du prix des denrées de premières nécessités, force est de constater que ni le Président de la République Macky SALL ni le Premier Ministre Abdoul MBAYE, ni le ministre du Commerce Madame Mata SY DIALLO personne d’entre eux n’a essayé d’expliquer au peuple sénégalais ce qui lui arrive. Le peuple souffre beaucoup et souffre en silence. Comme un volcan se prépare-t-il ? Je ne sais pas. Le peuple a toujours surpris ceux qui ne le prennent pas au sérieux !
Monsieur le Président Macky SALL, vous êtes en train de rater le bon moment de parler aux Sénégalais. Et pourtant à la suite des événements intervenus lors du match Sénégal et Cote d’Ivoire vous avez effectué une sortie pour fustiger l’attitude des supporters auteurs de ces violences. Je pense à mon humble avis que le sens qu’on a voulu donné à ces événements ne correspond pas à ce qui s’est réellement passé. Il y a eu violences par ce que les supporters étaient mécontents du résultat, du comportement des arbitres et des joueurs peut être mais pas contre les supporters et joueurs ivoiriens. Si c’était le cas, on aurait enregistré des morts et plus de blessés dénombrés.
Récemment les prix du gaz et du litre de gasoil ont augmenté. Bon sang ! Au moment où on s’apprête à célébrer la fête de tabaski voici que le prix de l’huile augmente. Le carton de 20 litres serait passé de 19500 FCFA à 21500 FCFA. Le sac de l’oignon qui coutait 7000 FCFA s’achète à 8000 FCFA soit 400 FCFA le kilogramme. C’est le silence absolu Premier ministre, du ministre du commerce et du chef de l’Etat que vous êtes. Pourquoi ? Et pourtant ça ne vous coute rien ! Le peuple est capable de vous comprendre. Et s’il vous comprend, il vous accompagnera et vous aidera à accomplir votre sacerdoce.
Au lendemain de la défaite du Pds et la coalition qui l’a accompagnée à l’élection présidentielle de 2012, le Président du Sénat Pape s’était étonné des raisons de leur défaite en se posant la question sur les facteurs circonstanciels ou permanents qui auraient entrainés leur perte du pouvoir. Selon lui, si les électeurs avaient jugé l’action gouvernementale sous l’aune du bilan, le PDS n’aurait pas perdu les élections. Car il a réalisé beaucoup de choses. Et cela dans tous les secteurs de l’économie. Même les adversaires les plus coriaces contre le défunt régime d’Abdoulaye WADE lui concèdent cela.
La réalisation de l’autoroute à péage à renforcer sans nul doute la mobilité urbaine entre le centre urbain et la banlieue (Pikine, Thiaroye Rufisque). L’augmentation des salaires des fonctionnaires a accru le pouvoir d’achat des concernés. Le recrutement massif dans la fonction publique a contribué à la réduction de la pauvreté familiale, la dotation de bourse à tous les étudiants a contribué à améliorer les résultats académiques des bénéficiaires et la construction de nouvelles universités, de nouveaux lycées et de nouveaux collèges a impacté sur le taux et la qualité de la scolarité à tous les niveaux. Mais cela n’a pas suffisant ! Malgré toutes ses réalisations palpables Abdoulaye Wade n’a pas réussi à garder le pouvoir. Car il avait perdu son génie de contact avec le peuple. L’arbre que la tornade va déraciner ne voit pas l’orage qui se prépare à l’horizon. La brise qui passe qui ne deviendra jamais un ouragan s’est transformé en tornade et a balayé le PDS et ses partisans du pouvoir. La capitale confiance que le peuple lui avait accordée s’était complètement effriter sans qu’il le sache trompé par son entourage immédiat qui avait d’autres intérêts à défendre différents de ceux de la République. Ce qui a perdu Abdoulaye WADE et son régime c’est la perte du sens de la réalité et de la grogne du Sénégal d’en bas.
Sept mois sont passés depuis qu’on vous a élu Président de la République. C’est très tôt me dira t’on pour apporter les changements attendus mais les signes d’une bonne orientation, d’un éventuel décollement devraient être normalement visibles et repérables par les citoyens. Les problèmes se multiplient et gagnent en intensité dans le peuple par défaut de communication adéquate. SI c’est la noce dans le Sénégal d’en haut par contre ça grogne dans le Sénégal d’en bas ! Lorsqu’un peuple qui vous a élu ne comprend pas le sens des mesures que vous prenez, lorsqu’il ne se reconnait plus dans l’action gouvernementale entreprise c’est le commencement de la rupture de confiance qu’il faut éviter. Un peuple n’élit jamais une personne en qui il n’a pas confiance. Cette capitale confiance doit être renforcée au niveau de « Benno Bokk Yaakar » par une démarche de rupture sur la manière de prendre en charge les problèmes des Sénégalais mais aussi de communiquer. Pour le moment, rien de nouveau ! Alors que Moubarak LO économiste de son état un de vos collaborateurs aimait souvent dire que l’un des secrets des tigres et dragons asiatiques était que chacun des habitants de ces pays savait et comprenait la vision de leur chef de l’Etat. Chacun était capable de vous dire ce que le chef de l’état compte faire dans tel domaine et à quel échéance. Ce qu’il ne dit pas est que cela n’est possible que grâce à des mesures d’accompagnement et de communication appropriées.
La parole pleure. On lui demande pourquoi pleure-t-elle ? Elle dit qu’elle a été dite au moment où il ne fallait pas la dire. Elle pleure. On lui demande pourquoi pleure-t-elle ? Elle dit qu’elle a été dite par quelqu’un qui de doit pas la dire. Elle pleure. On lui demande pourquoi elle pleure elle ? Elle dit qu’elle a été dite où elle ne devra pas être dite !
Les Sénégalais souffrent de l’augmentation du prix des denrées de premières nécessités, Président Macky SALL Kuma !
Baba Gallé DIALLO Réalisateur / SNEIPS / Président ANPTS / Tel : 774582609 / 702012271



1.Posté par FocusActu le 20/10/2012 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

2.Posté par karamoco le 21/10/2012 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bas prix. Bas prix !
Bon sang! Les Senegalais aiment vraiment se lamenter. Ils veulent tout avoir, Meme une bonne qualite de vie. Sans peine aucune. Une excellente education scolaire a bas prix. Des loyers a bas prix ! Ils ne veulent guere changer leurs habitudes alimentaires; encore moins certaines habitudes qui favorisent le naufrage financier des menages. Qui parlait de NTS?

3.Posté par Koro Madou le 22/10/2012 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut citer Babacar Justin NDIAYE, car même s'il n'a pas inventé le mot "Kuma", c'est lui qui avait donné cette explication dudit mot et textuellement (sic).

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image