leral.net | S'informer en temps réel

Président Macky SALL : le Conseil Économique, Social et Environnemental est une inflation institutionnelle !

‘’La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l’opulence sera plus oppressive.’’- Napoléon III.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Juin 2013 à 18:42 | | 1 commentaire(s)|

Président Macky SALL : le Conseil Économique, Social et Environnemental est une inflation institutionnelle !
Qualifiée d´inopportun et de budgétivore par le peuple Sénégalais, le conseil économique, social et environnemental est une institution de trop qui brille par son oisiveté et son anachronisme dans le budget de l´État. Président Macky SALL, l'annonce de la création du CESE est une provocation pour le simple citoyen. Écrasés par l'inflation, les Sénégalais ont beaucoup de mal à boucler leurs fins de mois. Malheureusement l’exercice du pouvoir semble instruire le président Macky SALL dans un sens peu glorieux.

En écoutant le président Macky SALL, "tout va bien, ou presque". Alors qu’il gère un pays qui est dans une situation désastreuse au bord du dépôt de bilan, avec un chômage qui mine complètement l’équilibre social du Sénégal, qui décourage tout le monde avec un management qui part dans tous les sens et que lui-même est devenu extrêmement impopulaire. La gravité de cette décision est surtout accentuée par le contexte social dans lequel elle intervient. Depuis des mois, le pays est plongé dans une instabilité sociale qui tend à devenir chronique, marqué par une jeunesse désœuvrée et asphyxiée par un chômage astronomique.

Comment est-on arrivé jusqu'à ce point que le patriotisme laisse place à l'ego de certains d'entre nous non sans honte, ni remord de se servir dans la manne financière commune au détriment du reste du pays. Le président Macky SALL ne peut se permettre de répliquer les erreurs du passé !
Et pendant ce temps, le Sénégal coule. A une misère aussi criarde, il est normal que corresponde une richesse insolente. Il y a ceux qui ont tout et ceux qui n'ont rien que leur petite vie et qui la maintienne tant bien que mal. Le coût de la vie, très élevé pour les maigres salaires des médecins payés au compte-gouttes, est le cauchemar de la grande majorité des Sénégalais, y compris des enseignants dont la clochardisation a suivi la paupérisation accentuée des couches populaires. Ce tableau de misère est pour le régime du président Macky SALL un excellent vivier où faire éclore un clientélisme à base politique.

Avec l’ampleur qu’est en train de prendre la gréve des enseignants, c’est une couleuvre que le président Macky SALL va avoir beaucoup de mal à faire avaler aux Sénégalais de plus en plus sceptiques sur la marche des affaires de leur pays dont ils ne sont pas consultés mais dont ils sont soumis aux affres de la vie quotidienne. Pendant ce temps, le président Macky SALL demande à notre peuple de faire montre d’un courage patriotique en lui imposant des sacrifices suprêmes tout en appelant les enseignants et médecins à plus de rigueur et mieux à se serrer la ceinture.

Le pouvoir du président Macky SALL passe le clair de son temps à duper, à faire de fausses promesses, à jouer au dilatoire, au faux-fuyant et à la légèreté la plus absolue alors que des problèmes urgents subsistent et s’accroissent au jour le jour dans le pays. Nous assistons ainsi à l’irrespect et l’humiliation flagrants sans vergogne de tout un peuple par son propre président.
Président Macky SALL : La suppression du CESE demeure une urgence…

Président Macky SALL, les Sénégalais trouvent déjà que l’Assemblée Nationale leur coûte trop d’argent pour rien, ils disent que la création de ce Conseil économique social et environnemental dont la composition pue déjà la combine est indigeste.

En effet, la création du CESE intervient au cœur de la polémique qu'a engendré l'augmentation du salaire des députés. Elle intervient également au moment où l’État opte pour la prudence dans les dépenses budgétaires. Le CESE malgré un rendement quasi nul, offre à ces élus nommés sur la base du clientélisme politique la belle vie. Hébergement, véhicule de luxe, téléphone, frais de mission, toutes les dépenses sont aux frais du contribuable Sénégalais.

Avec tous ces avantages, ces élus ne font absolument rien. L’exemple patent est celui d’Abdoul Aziz NDIAYE, nommé car étant le tailleur de la boulimique première dame, Maréme FAYE.

Les membres du CESE se goinfrent, se gavent, se gaussent et vautrent dans la dilapidation la plus aveugle, la plus inhumaine, la plus éhontée, la plus ignoble et la moins patriotique. Aminata TALL et ses sbires ne défendent que leur ventre et bas ventre, ils sont plus occupés à appauvrir les populations Sénégalaises qu'à les secourir.

Mis à nu par la fragilité de son édifice clanique où se côtoient tous les maux incurables d’une société en pleine agonie, le pouvoir du président Macky SALL s’accroche malgré son total discrédit. Les promesses faites par le président Macky SALL n’ont pas été tenues, la situation a plutôt empiré, faisant de Macky SALL le président le plus impopulaire des cinquante-trois années d’existence du Sénégal.

Il y a lieu de constater que le président Macky SALL étale chaque jour son désintéressement aux besoins élémentaires du peuple et ne gouverne pas si ce n’est que traiter les magouilles financières et totalement personnelles. Il nous distrait avec des inepties. Le président Macky SALL n'a pas de perspectives, il n'en a jamais eu. c'est pourquoi, au lieu de dépenser nos sous pour régler la crise de l’école, il préfère appeler à son festin des gens dont le peuple n'a aucune utilité. il croit nous occuper.

A cette allure, le moins que l'on puisse dire c'est qu'au Sénégal le quotidien de milliers de personnes restera, pour longtemps, très longtemps encore, la précarité. La fibre humaine qui devrait constamment sous-tendre l’orientation des actions de l’Etat, est aujourd’hui la denrée la plus rare dans la gouvernance du président Macky SALL. Le président Macky SALL rêve ainsi détourner notre regard de son incompétence notoire !
Mais ce qui est vraiment bien, c'est que quelque soit la durée de la nuit le soleil finit toujours par réapparaitre.

Aujourd'hui, le Sénégal est devenu une espèce de casino où les dirigeants, à tous les niveaux, jouent pour gagner de l'argent et avoir pour préoccupation majeure non pas les problèmes du peuple, mais l'acharnement pour l'acquisition des biens matériels. Mais bientôt viendra l’heure de la sanction…



Eternel Wadiste
Moise RAMPINO




1.Posté par Messie le 19/06/2013 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TEXTE VRAIMENT MAL ECRIT!
TROP DE FAUTES DE SYNTAXE.
IL FAUT ÊTRE MOINS PEDANT.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image