leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle 2017: Ndella Madior Diouf déclare sa candidature et taillade Benno Bokk Yakaar


Rédigé par leral.net le Dimanche 18 Janvier 2015 à 11:16 | | 8 commentaire(s)|

Présidentielle 2017: Ndella Madior Diouf déclare sa candidature et taillade Benno Bokk Yakaar
Le leader en chef de la Réconciliation Nationale pour l’Unité Africaine (RNUA), Ndella Madior Diouf est candidate à la Présidentielle de 2017. La fille du Madior Diouf vient de le faire savoir au cours d’une mini-cérémonie de présentation de sa nouvelle téléréalité intitulée «Prézi Ndella Madior !».

«Je viens d’initier le concept de téléréalité. Elle va parler de ma vie en tant que, mère de famille, future tête de liste aux prochaines législatives mais aussi candidate à la Présidentielle de 2017. Cette téléréalité va pouvoir rendre visible le vécu quotidien de Ndèla Madior, comment elle gère sa famille, son réseau de radios Saphir, ses projets d’implantations d’hôtels et campements touristiques, ses voyages à l’étranger et à l’intérieur du pays. Mon émission Ma-Ndèla Show va y figurer en bonne place. Elle comprendra 5 épisodes de 2 heures de temps. Comme vous le voyez, la téléréalité est un concept en vogue au sein de l’arène politique en général. Elle permettre de véhiculer toutes les facettes de Ndella Madior Diouf », s’est-elle expliqué avant de conjuguer au passé son appartenance au BBY. «J’étais dans la mouvance présidentielle, notamment, au sein de Benno Bokk Yakaar. Finalement, certains de ses membres ne tolèrent pas mon statut spécial d’alliée et candidate. Je pense qu’on s’était allié contre le Président Wade et pour dire non à sa 3 ème candidature. On a réussi tout cela. Je crois la mission de BBY est terminée. Mais c’est le Président Macky qui, pour des raisons électoralistes, reporte la mort de cette coalition. On assiste à une cacophonie : Niasse ne veut pas de candidat au sein de l’AFP ; ce que n’approuve pas tous ses militants. Au PS, l’on dit qu’il va présenter un candidat à la prochaine présidentielle. Jusque-là, Tanor ne nous a pas tirés le bec dans l’eau. Il reste imprécis. Le Président Macky, lui, observe. Il a comme peur d’éventuelles formations de groupes parlementaires avec le départ de ses coalisés à l’Hémicycle. Qu’ils nous disent la vérité », assène Madame Nero.

Ibrahima NGOM Damel






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image