leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle Française : L’ambassadeur Bigot n'espère pas « de changements significatifs » dans les relations Franco-africaines

L’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot dit ne pas s’attendre à "des changements significatifs" dans les relations franco-africaines, en lien avec le résultat de la prochaine élection présidentielle française dont le premier tour se déroulera le 23 avril prochain, compte tenu de la "très grande forme de continuité de l’Etat" en France.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Avril 2017 à 18:00 | | 0 commentaire(s)|

"En France, il y a une très grande forme de continuité de l’Etat. Les administrations jouent un rôle essentiel. La politique de la France, en Afrique, est le fruit de discussions menées avec tous les experts en France (le ministère de la Défense, le Quai d’Orsay, l’AFD)", a-t-il souligné dans un entretien paru dans l’édition de lundi du quotidien national Le Soleil.

Sur cette base, "je ne m’attends pas à des changements significatifs dans la relation entre la France et l’Afrique", a déclaré le diplomate français.

"Je ne pense pas qu’il y ait des variations très fortes dans les relations, même si les sensibilités peuvent être différentes", a insisté Christophe Bigot.

Il dit par ailleurs n’avoir "pas l’impression que les relations entre l’Afrique en général, le Sénégal en particulier, étaient un élément de débat dans la campagne électorale" pour la présidentielle française.

"Des candidats connaissent l’Afrique mieux que d’autres. Certains même, en l’occurrence Benoit Hamon, a fait ses études aux Maristes (à Dakar). Il a donc une connaissance plus précise, plus approfondie du Sénégal", note M. Bigot.

Mais cela relève plutôt d’une "expérience personnelle, sinon en termes de programmes politiques, il est évident que s’il y a des candidats qui mettent l’accent sur l’immigration, le terrorisme, d’autres ciblent le volet développement", a fait valoir le diplomate en poste à Dakar.

Aps










Hebergeur d'image