leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle de 2017 : Toussaint Manga prône des primaires pour désigner un candidat

La question de la candidature de Karim Wade pour la Présidentielle de 2017 n'est pas encore définitivement réglée. Babacar Gaye, qui choisit Wade-fils d'office pour présider aux destinées du parti, ne fait pas l'unanimité. Même si Toussaint Manga semble être de son côté, il estime plus sage d'aller aux primaires et de couper, par la même occasion, l'herbe sous les pieds des responsables qui seraient tentés de transhumer en usant de ce prétexte.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Décembre 2014 à 11:48 | | 5 commentaire(s)|

Présidentielle de 2017 : Toussaint Manga prône des primaires pour désigner un candidat
"La jeunesse dira son mot car, c'est l'avenir qui est en jeu", a dit le Secrétaire général de l'Union des jeunesses travaillistes et libérales dans les colonnes de Libération. "Certains responsables ont publiquement exprimé leur souhait de diriger le PDS et/ou d'être le candidat du parti en 2017. Tous, dans l'unanimité, ont ce droit d'être ambitieux et d'avoir un souhait militant et de l'exprimer et personne n'a pris les médias pour faire des précisions", a-t-il dit. Pour Toussaint Manga, en ce qui concerne la proposition de Babacar Gaye, "ce n'est pas la peine d'en faire un crime de lèse majesté car, chacun est libre de dire ce qu'il pense être le mieux pour le parti". "Il est clair que Wade a nettement dit qu'il souhaite des primaires pour le futur candidat du PDS, donc le futur candidat sera démocratiquement choisi. D'ailleurs, cette option permettrait de couper l'herbe sous les pieds de ceux qui seraient tentés de prétexter leur départ du PDS". Le jeune libéral estime qu'"il serait égoïste de la part des responsables du PDS de ne pas faire une lecture objective du choix des militants sur le futur candidat du parti". M. Manga d'ajouter : "Nous croyons nos responsables suffisamment sages et intelligents et pensons qu'ils ont décrypté la direction du regard des militants sur le futur candidat". Aussi, le patron de l'UJTL conclut-il sur ce sujet : "Les primaires trancheront démocratiquement en cas d'absence de consensus. On ne peut ni cacher ni tromper l'évidence".

Par ailleurs, il s'est exprimé, dans le journal, sur la coordination du Front patriotique pour la défense de la République pour souligner : "Mamadou Diop Decroix mérite des félicitations et des encouragements pour le travail abattu pour la bonne marche du front. Voilà un monsieur qui sacrifie son temps et son énergie chaque jour sur le terrain pour le front afin de doter le Sénégal d'une opposition forte, solide et unie, parfois même, au détriment de son parti". Une allusion à Serigne Mbacké Ndiaye qui fustigeait la nomination de Decroix à ce poste ?






Hebergeur d'image