Leral.net | S'informer en temps réel



Présidentielle ivoirienne : la CEI annonce la victoire d'Alassane Ouattara, le Conseil constitutionnel consteste

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 2 Décembre 2010 à 20:42 | Lu 1120 fois

Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante ivoirienne (CIE), a annoncé ce jeudi 2 décembre 2010 la victoire d'Alassane Ouattara avec 54,1% des voix au second tour de l'élection présidentielle. Il s'agit de résultats provisoires dont le Conseil constitutionnel et le camp du président Gbagbo contestent déjà la validité.


Présidentielle ivoirienne : la CEI annonce la victoire d'Alassane Ouattara, le Conseil constitutionnel consteste
Tout s’est accéléré dans la deuxième partie d’après-midi quand le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko, arrive à l’Hôtel du Golfe d’Abidjan. Peu de journalistes l’attendent car rares sont ceux qui sont au courant de sa venue. L’Hôtel du Golfe, c’est là où réside le Premier ministre, mais c’est surtout un établissement fortement sécurisé par les éléments militaires de l’ONU.

Youssouf Bakayoko s’approche du micro, les flashs crépitent, il proclame les résultats de l’élection : Alassane Ouattara 54,1% des voix et Laurent Gbagbo 45,9% des suffrages exprimés. Dans la salle, des cris de joie retentissent.

Il s’agit de résultats provisoires qui doivent encore être validés par le Conseil constitutionnel. Et justement, une heure plus tôt, le Conseil constitutionnel avait tenu une conférence de presse pour dire tout autre chose. Autre son de cloche, autre ambiance, et contrairement à l'Hôtel du Golfe, il y avait là une équipe de la télévision publique ivoirienne.

Au cours de cette intervention, au siège de l'institution, son président a annoncé qu’il venait d’envoyer une lettre au président de la Commission électorale lui demandant de lui transmettre les documents relatifs au deuxième tour du scrutin. Il a précisé qu'il serait statué sur les contestations dans un délai de 7 jours. « Il faut vider le contentieux », a-t-il expliqué, ajoutant que c’est dans ce délai que seront proclamés les résultats.

Le président du Conseil constitutionnel a rappelé que la Commission électorale indépendante n’a pas été en mesure de proclamer les résultats dans les 72 heures après le scrutin et que donc, en substance, elle a failli. Enfin, le président du Conseil constitutionnel a précisé qu’il n’y a pas de vide juridique et donc que tout cela est totalement légal.

Ces résultats provisoires n'ont pas de « validité juridique », estime, pour sa part, le directeur de campagne de Laurent Gbagbo. « On attend la décision du Conseil constitutionnel, donc cette proclamation n'a pas d'intérêt pour nous », a confié Pascal Affi N'Guessan à l'agence Reuters. La commission avait jusqu'à mercredi minuit pour publier les résultats du scrutin mais le blocage était manifeste. « La CEI (est) forclose depuis minuit, donc il n'y a aucune validité juridique à cette proclamation » a-t-il dit.

C'est donc une bataille politique et juridique qui commence.

Source RFI via Seneweb


1.Posté par brad pitt le 02/12/2010 23:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

content pr tw Ouattara parsq tè 1 ami d notr cher Sénégal..a part ca me me fou pas mal d ces elections d nos voisins Gnak kom d ma tasse d thé d ce matin.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site