leral.net | S'informer en temps réel

Prêt à mourir pour Touba ! Êtes vous prêts à mourir pour la république ?

Il faut des haines à la communauté mouride en vue des bouleversements dont elle progresse, comme la terre a besoin d'être labourée pour être fertile.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Juin 2014 à 17:13 | | 109 commentaire(s)|

Omar Saliou Diop
Omar Saliou Diop
Touba restera à jamais la demeure de Cheikh Ahmadou Bamba. De fait, ses héritiers dicteront leur loi. Babacar Justin Ndiaye, Barka Bâ, Ma Diambal Diagne, Momar Mbaye, Oumou Wane si vous n’êtes pas contents alors faites de la politique et une fois que vous serez élus on verra. On verra si vous êtes prêts à mourir pour votre « démocratie », «république», « état »…

Vous qui regardez le net, les télévisons occidentales, vous qui appréciez comme les occidentaux sont beaux, que leurs cultures sont belles, comme leur organisation, leur façon de penser, de vivre, d'être libre. Vous qui ne dites rien quand Barack Obama vient au Sénégal pour négocier la tolérance pour les homosexuels. Où étiez-vous quand Sidy Lamine Niasse a été convoqué par la Dic pour simplement avoir eu le courage d’analyser les propos de l’église? D’après vos écrits il est donc tout à fait normal, dans votre monde de mouridophobie, d’insulter la foi du mouride?
Il est souvent fait allusion à une notion subtile qui apparait sous l’expression « Ndiguel ».

Selon Emmanuel Brisson, la confrérie est « organisée selon une structure décrite par certains comme féodale, elle est fondée sur l’obéissance totale à une autorité spirituelle, le Khalife général, descendant en ligne directe du fondateur ». Il a vu juste.

De fait, pour le mouride, le « Ndiguel » est purement divin c’est pourquoi quand Il est en vigueur aucune autre loi n’est valable pour le mouride.

Vous ne comprenez rien, vous qui demandez à ces croyants de ne pas suivre les recommandations de l’autorité spirituelle. Vous soutiendrez l’idée selon laquelle les lois de cette « république» sont au-dessus du « Ndiguel». Ce qui revient à dire que le mouride ne doit suivre le khalif que si la loi des hommes «ordinaires» le lui permet. Vouloir prôner ces idées, c’est ignorer totalement le mode d’emploi de la Tariikha Mouride.

À qui sait comprendre, peu de mots suffisent.

Prêt à mourir pour Touba ! Êtes vous prêts à mourir pour la république ?






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image