leral.net | S'informer en temps réel

Pris avec 51 boulettes de cocaïne : Le Nigerian Emeka tente de soudoyer le commandant de la gendarmerie de Dialocoto

La Cour d’assises de Dakar a jugé hier une affaire de trafic international de drogue dont la genèse des faits prouve encore une fois la présence des narcotrafiquants au sein de nos appareils sécuritaires.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Juillet 2013 à 09:51 | | 1 commentaire(s)|

Pris avec 51 boulettes de cocaïne : Le Nigerian Emeka tente de soudoyer le commandant de la gendarmerie de Dialocoto
Kelvin Emeka, un ressortissant nigérian, a été condamné, hier, à 10 ans de travaux forcés pour trafic international de drogue. Mais pour connaitre cette histoire, il faut remonter au 4 novembre 2008. Ce jour-là, le Nigérian, qui venait de la Guinée Bissau, avait été interpellé par les éléments de la Brigade de la gendarmerie de Dialokoto en service au poste de Gouloumbou dans la région de Tambacounda suite à un comportement suspect.

Soumis à une purge au district sanitaire de la zone, il expulsa 51 boulettes de cocaïne qu’il avait avalées. Confondu par ce fait imprévu, Emeke comme tout bandit de sa trempe a proposé 2 millions de francs Cfa au commandant de la Brigade moyennant sa libération. Ce que ce dernier a accepté dans le but de ferrer ses potentiels complices.

Sur ces entrefaites, Kelvin Emeka contacta Edeh Tockukwu et Abbocy. Les deux, venus de Dakar, se présentent à la Brigade avec une mallette contenant 1,4 million de francs Cfa. Mais, en lieu et place de la libération de leur compatriote, ils seront à leur tour écroués et mis dans le même panier à salade.

Jugé en première instance, par la Cour d’assises de Kaolack, Kelvin Emeka a écopé de 12 ans de travaux forcés plus 30 millions d’amende, tandis que ses complices accusés de corruption passive s’en sont sortis avec une peine de 20 ans ferme. Insatisfait de ce jugement, il avait interjeté appel. Il a finalement vu sa peine réduite de 2 ans.



1.Posté par beidaw le 25/07/2013 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

relisez vous chers journalistes

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image