leral.net | S'informer en temps réel

Privatisation de la Sonacos par le régime libéral : “Benno Bokk Yakkaar” demande l’ouverture d’une enquête judiciaire

Comme un vieux serpent de mer et presque 10 ans plus tard, la question de la privatisation de la Sonacos refait surface. Et c’est la Coalition politique “Benno Bokk Yakkaar”, qui a soulevé le débat. En conférence de presse, ce jeudi dans un hôtel de la place, les représentants de Partis politiques qui ont soutenu Macky Sall au deuxième tour de la Présidentielle de 2012, réclament une enquête judiciaire, pour lever un coin du voile qui entoure cette affaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Novembre 2015 à 21:32 | | 7 commentaire(s)|

«Benno Bokk Yakaar demande au Gouvernement d’ouvrir une enquête judiciaire sur la Sonacos devenue Suneor pour des suspicions de bradage et de pillage», a déclaré le porte-parole du jour, Mamadou Ndoye. Et Robert Sagna d’enfoncer le clou : «au moment de la privatisation de la Sonacos, sa valeur réelle et foncière valait plus de 50 milliards F Cfa. Pourtant, révèle-t-il, l’entreprise a été cédée à un privé à 6 milliards de francs», regrette-t-il.

Robert Sagna : "la Sonacos valait 100 à 120 milliards"

Pour l’ancien maire de Ziguinchor, cette affaire ressemble à un bradage qui ne dit pas son nom. Car si on évalue, réellement, les acquis et le foncier de la Sonacos, ce fleuron de l’économie sénégalaise coûterait entre 100 et 120 milliards de nos francs. «Cette enquête judiciaire va permettre de savoir les conditions dans lesquelles ce bijou a été cédé. Car si on fait une évaluation des acquis, la Sonacos avait une valeur marchande de 100 à 120 milliards F Cfa», soutenu Robert Sagna.

En outre, Bby s’est félicitée de la décision de se séparer de l’actionnaire majoritaire de Suneor et encourage le Gouvernement à mettre en place un dispositif de gestion, qui préserve les droits des travailleurs de l’entreprise et les intérêts du Sénégal.

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image