leral.net | S'informer en temps réel

Prix Nobel de Littérature 2015 : Svetlana Alexievitch remporte la palme

Le Prix Nobel de Littérature a été décerné à Svetlana Alexievitch, journaliste et écrivain biélorusse née en Ukraine il y a 67 ans. L’Académie suédoise a surtout tenu à honorer « un écrivain engagé », ne serait-ce que « pour son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage de notre époque ». Svetlana Alexievitch faisait d’ailleurs office de grande favorite.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Octobre 2015 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

A mi-chemin entre le documentaire et la littérature, son œuvre, qui fait dans la collecte de témoignages, est une sorte de restitution de « la mémoire du monde soviétique », et tout le monde n’aime pas. Les autorités de son pays ne seraient d’ailleurs pas très à l’aise avec ses apparitions en public. Il faut dire que Svetlana Alexievitch a plutôt l’art de déranger. On lui doit quelques ouvrages qui n’entendent ménager personne : « Les Cercueils de zinc » sur la guerre d’Afghanistan, « Ensorcelés par la mort », un texte qui revient sur les cas de suicide qui ont suivi la chute de l’Urss ou « La Supplication » qui évoque la tragédie de Tchernobyl. Publié en 2013, son essai intitulé « La Fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement » lui faisait l’honneur de décrocher le prix Médicis.

Son tout premier livre date d’il y a une trentaine d’années. En 1985, Svetlana Alexievitch publiait « La guerre n’a pas un visage de femme », un ouvrage qui répertorie les nombreux souvenirs des combattantes de la Seconde Guerre mondiale, et que l’on jugera à la fois « antipatriotique » et « dégradant ». Fille d’instituteurs, on la présente aussi comme « une dissidente restée inébranlable à côté des victimes et qui relie dans ses écrits la petite avec la grande histoire» .






Hebergeur d'image