leral.net | S'informer en temps réel

Probable retour à Dakar : Me Wade va jouer la carte de l'apaisement

Des responsable du Parti démocratiques sénégalais (Pds) ont indiqué que Me Abdoulaye Wade pourrait, dans les prochains jours, quitter Versailles pour Dakar. Mais, estime Libération, ce ne sera pas uniquement en chef de guerre puisqu'en cas d'un retour dans la capitale sénégalaise, le pape du Sopi envisagerait d'abord de faire des pèlerinages dans les foyers religieux pour échanger avec les marabouts sur nombre de sujets relatifs à l'emprisonnement de ses hommes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Décembre 2015 à 11:49 | | 11 commentaire(s)|

L'emprisonnement du candidat déclaré du Pds, Karim Wade, de son coordonnateur national, Oumar Sarr, du secrétaire général des jeunesses travaillistes et libérales, Toussaint Manga, de celui du Mouvement des élèves et étudiants libéraux, Victor Diouf, entre autres, n'est pas pour arranger les affaires du parti qui aspire à revenir au pouvoir à la prochaine élection présidentielle. Aussi, conscient de la gravité de la situation, Me Abdoulaye Wade envisagerait de revenir à Dakar. Mais, précise-t-on, contrairement à ce que d'aucuns pourraient penser, il ne revient pas pour jouer au chef de guerre mais plutôt la carte de l'apaisement.

"Me Abdoulaye Wade est un Sénégalais bon teint, président de la République pendant 12 ans et opposant pendant 26 ans. Il a une maison que tous les Sénégalais connaissent. Donc, revenir ici est tout à fait normal. Maintenant, les gens peuvent l'interpréter comme ils veulent mais, en tout état de cause, il est chef de parti, a son enfant qui est arbitrairement emprisonné comme le sont du reste Oumar Sarr, Toussaint Manga, Victor Diouf et tous les autres", a indiqué l'une des sources du journal qui ajoute : "Revenir à Dakar ne signifie pas, comme le disent ceux qui nous gouvernent dans la dictature, mettre le pays à feu et à sang. Si jamais il revient, ce sera d'abord pour aller rencontrer et échanger avec nos hommes religieux au niveau de Touba, Tivaouane, Médina Baye et le clergé. Ce sera l'occasion de parler de tous les dossiers concernant notre parti avec un Président (Macky Sall) qui avait promis de prendre sa revanche sur le Pds si jamais il était élu".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image