leral.net | S'informer en temps réel

Procés Aïssatou Diop Fall-’’Week-end magazine’’ : le verdict en délibéré le 9 novembre

Dakar, 26 oct (APS) – Le procès qui oppose l’ex-directrice des programmes de Walf-TV, Aissatou Diop Fall, à deux journalistes de ’’Week-end magazine’’ du groupe ’’Avenir communication’’, s’est tenu mardi au tribunal correctionnel de Dakar et le verdict a été mis en délibéré pour le 9 novembre prochain.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Octobre 2010 à 17:46 | | 6 commentaire(s)|

Procés Aïssatou Diop Fall-’’Week-end magazine’’ : le verdict en délibéré le 9 novembre
Le procureur n’a pas requis une quelconque peine contre les deux journalistes, préférant plutôt se rapporter à la décision du tribunal dans cette affaire.

Les deux journalistes, Pape Samba Diarra et Pape Sambare Ndour, poursuivis pour les délits de diffamation contre l’ex-directrice de programmes de Walf-TV, ont tous nié les faits, déclarant seulement avoir donné des informations sur la rupture de contrat abusive entre Aïssatou Diop Fall et son patron, selon des sources du groupe Walf-Fadjri. A l’appui, les prévenus ont à ce propos cité les lettres échangées entre la partie civile et la direction générale de Walf-TV.

Ainsi, les deux journalistes ont assuré n’avoir pas cherché à nuire à la partie civile à travers leurs articles parus dans le numéro 117 de Week-end magazine. .

Le patron du groupe Walf-TV, Sidy Lamine Niasse, venu comparaitre à titre de témoin, a confirmé les propos des deux accusés. Il a précisé que son groupe a constaté la rupture de contrat abusive de l’ex-directrice des programmes, pour avoir signé un contrat avec la télé de Ben Bass Diagne alors qu’elle n’avait pas été licenciée.

L’avocat de la partie civile a quant pour sa part souligné que le groupe ’’Avenir communication’’ et le groupe ’’Walfadjri’’ ont comploté contre sa cliente pour ’’la liquider’’ de l’espace médiatique sénégalais. Selon lui, les articles parus dans Wee-kend magazine sont diffamatoires, car les propos sur la rupture de contrat abusive dont ils font allusion ne sont pas exacts.

L’avocat a noté que la réputation de sa cliente a été ternie dans les propos sur un éventuel ’’mariage en blanc entre Ben Bass Diagne et Aïssatou Diop Fall’’, ce qui relève de la diffamation.

Selon lui, les les deux groupes de presse ont atteint leur objectif, car sa cliente n’est plus dans l’espace médiatique sénégalais. Sur ce, il a sollicité du tribunal la réparation du préjudice moral subi par sa cliente, qui se trouve présentement à l’étranger. L’avocat a ainsi demandé 100 millions de FCFA en guise de dommages et intérêts pour Aïssatou Diop Fall.

L’avocat de la défense a par contre rejeté toutes les accusations formulées par la partie civile, notant que les articles parus dans Week-end magazine ne cherchent pas à nuire à la réputation de la partie civile. Il a indiqué que les deux journalistes ont exercé leur mission qui est d’informer les citoyens.

Selon la défense, l’ex-directrice des programmes de Walf-TV a effectivement quitté son travail en catimini et est partie travailler dans un autre médiat sans aviser son employeur.

Le fait qu’elle a été rétrogradée du poste directrice des programmes à simple reporter ne signifie pas licenciement, soutient la défense pour qui la partie civile a affectivement fait une rupture de contrat en quittant son emploi sans crier gare.

La défense a de ce fait demandé la relaxe pure et simple de ses clients, mais également que la partie civile soit déboutée de ses demandes de dommages et intérêts.

Le tribunal correctionnel a mis l’affaire en délibéré pour le 9 novembre prochain.

BD/CTN



1.Posté par JULOM le 27/10/2010 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100 BRIQUES ki mome retraite bou nekh le beugue ."L'AROSEUR- AROSER "

2.Posté par Mimi le 27/10/2010 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle veut de l'argent tout simplement cette femme.Je me demande si elle a fait la formation du journalisme.Elle n'est pas compétente.Un journaliste qui s'exprime comme il veut,n'importe quoi

3.Posté par citoyen le 27/10/2010 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle étais la plus nularde en terminal est ce que elle est journaliste

4.Posté par ass le 27/10/2010 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si c 'est Mme Bar qui a quitté en catimini son poste elle s' est trompée. je lui souhaite une issue heureuse. Rappelez vous que Nit loumou dji lay bay.

5.Posté par bourou tane le 27/10/2010 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

elle a tout simplement recolter limou baye elle été un p vulguére dans c wax

6.Posté par zeus2 le 27/10/2010 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement c'est à se demmander si elle a fait le cesti,tellement elle est nulle,inculte et vulgaire,elle n'a que ce qu'elle mérite

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image