leral.net | S'informer en temps réel

Procès Diombas Diaw : le verdict mis en délibéré pour le 23 novembre

Le tribunal correctionnel de Dakar a mis en délibéré jusqu’au 23 novembre prochain le verdict du procès opposant Diombas Diaw à Abdou Salam Sarr, a constaté l’Agence de Presse sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Octobre 2010 à 03:57 | | 10 commentaire(s)|

Procès Diombas Diaw : le verdict mis en délibéré pour le 23 novembre
Le premier accuse le second d’avoir, avec ses proches, notamment Muhamed Ramdane Dia, Pape Djiby Gaye, Massamba Diagne et le directeur de cabinet du ministre d’Etat, Abdou Aziz Diop et la dame Khadija Mbaye, attenté à son honneur, en diffusant sur internet une vidéo le montrant nu.

Le tribunal a pris la décision de mettre le verdict en délibéré après une audience marathon de plus de 12 heures d’horloge.

Après les débats sur le fond et les plaidoiries des 15 avocats commis par les deux parties, le tribunal correctionnel de Dakar a mis fin au procès pour lequel le verdict est attendu le 23 novembre.

Le parquet n’a pas requis de peine contre les prévenus, préférant s’en remettre à la décision du tribunal correctionnel présidé par Maguette Diop.

Dans leurs plaidoiries, les avocats de la partie civile, dont Me Ousmane Seye, Massokhna Kane, Alioune Badara Cissé et El Hadji Diouf, ont appelé à laver l’honneur de Diombas Diaw, estimant que les proches du ministre d’Etat Oumar Sarr ont voulu liquider politiquement un adversaire qui dérange.

Selon la partie civile, les prévenus ont utilisé la dame Khadija Mbaye, afin qu’elle couche avec Diombas Diaw et filme la scène, contre la somme de 5 millions de francs CFA, une villa et un visa pour l’Europe.

Les conseils du plaignant ont demandé un milliard de francs CFA à titre de dommages et intérêts pour leur client qui a subi un ’’préjudice moral inqualifiable’’.

Quant aux avocats de la défense, Mes Abdoulaye Babou, Boubacar Cissé, Mbaye Gueye, ils ont tenté de démontrer au tribunal que le plaignant est loin d’être un modèle sur le plan des bonnes moeurs.

Selon la défense, il ne doit s’en prendre qu’à lui-même, au lieu de vouloir régler un compte politique avec des proches du ministre d’Etat Oumar Sarr.

La défense a sollicité la relaxe pure et simple des prévenus, qui selon eux, ’’n’ont rien’’. Selon les conseils des prévenus, Diombas Diaw et la fille Khadija Mbaye, âgée seulement de 25 ans, devraient être traduits en justice pour proxénétisme et atteinte aux bonnes mœurs. Le tribunal correctionnel a mis l’affaire en délibéré pour le 23 novembre prochain.

APS

Procès Diombas Diaw : le verdict mis en délibéré pour le 23 novembre

AFFAIRE DIOMBASS DIAW : Le ministre Oumar Sarr jugé par défaut par le tribunal

Le tribunal correctionnel de Dakar a jugé hier l’affaire qui oppose Diombass Diaw au ministre Oumar Sarr et à ses proches collaborateurs. Ils répondaient des délits de violences, voies de faits, menaces, injures publiques et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Une audience spéciale qui a tiré en longueur. Le ministre qui n’a pas déféré à la convocation a été jugé par défaut. Pour laver son honneur, Diombass Diaw réclame 1 milliard. Le procureur, lui, s’est rapporté à la décision du tribunal. Le tribunal rendra son verdict le 23 novembre prochain.



Tout au long du procès, les prévenus Abdou Aziz Diop, Directeur de cabinet dudit ministre, Abdou Salam Sarr, conseiller municipal libéral de la commune de Dagana, Pape Djiby Gaye, agent commercial à l’Office national des habitats à loyers modérés (Hlm), Massamba Diagne et Mouhamadou Dia, deux proches du ministre, ont nié les faits, estimant qu’ils n’ont rien à voir avec cette affaire.

Mais Khadija Mbaye, celle qui a pris la vidéo montrant Diombass Diaw dans une position inconfortable, a déclaré que ce sont les "hommes" du ministre Oumar Sarr qui l’ont payé pour filmer Diombass. « Ils m’ont sollicité pour atteindre Diombass. Nous nous sommes rencontré dans un restaurant. Ils m’ont demandé de photographier et de filmer Diombass nu. En contrepartie, ils me remettraient la somme de 5 millions Fcfa, un passeport diplomatique pour qu’elle quitte le pays et une villa. Avant de partir, ils m’ont remis un téléphone portable neuf. J’ai alors appelé Diombass et on s’est rencontré. Nous n’avons pas fait l’amour parce que j’avais mes règles. Après avoir filmé, j’ai remis la carte mémoire du téléphone à Abdou Salam Sarr devant Abdou Aziz Diop et les autres. On m’a remis 400.000 Fcfa et lorsque j’ai réclamé le reste, ils m’ont menacé », déclare Khadija Mbaye.

Diombass, lui aussi, a déclare que c’est la fille qui l’a contacté pour une rencontre. Il estime qu’il n’a pas fait l’amour avec elle. Ce n’est que plus tard qu’il a eu connaissance de l’existence du film par l’entremise des proches d’Oumar Sarr qui lui ont demandé de faire une déclaration publique disant qu’il se range derrière Oumar Sarr. C’est alors qu’il a décidé de porter plainte contre X. Selon Diombass, c’est lorsque Khadija a été entendu par la Dic qu’elle a cité les noms des proches d’Oumar Sarr.

Les avocats de Diombass, Me El Hadji Diouf et Ousmane Sèye, ont soutenu que le véritable cerveau de cette affaire est le ministre Oumar Sarr. Ils ont réclamé un milliard pour leur client.

Le procureur s’est rapporté à la décision du tribunal. Quant aux avocats de la défense, ils ont sollicité la relaxe de leur client estimant qu’il n’y a aucune preuve qui les confonde. Le juge a mis l’affaire en délibéré jusqu’au 23 novembre prochain.

Les conseils de la partie civile ont réclamé la somme d’un milliard Fcfa pour la réparation du préjudice causé à leur client. Ils ont expliqué que le but recherché par Oumar Sarr et ses amis était de descendre politiquement Diombass. Ils ont, par ailleurs, salué le courage du plaignant qui a préféré ne pas céder au chantage politique. Me El Hadji Diouf a insisté sur le fait que beaucoup d’hommes souffrent aujourd’hui d’impuissance ou sont des homosexuels. A travers cette affaire, tout le monde est au moins édifié sur le fait que Diombass est un homme viril. Très prolixe, avec un langage qui dérange parfois, El Hadji Diouf a déclaré que « homme circoncis qui sait bander, se doit de satisfaire toute femme qui le provoque ». Pour Me Diouf, ce procès est celui de l’hypocrisie puisque tous les prévenus ont fait autant sinon pire que Diombass.

Me Ousmane Sèye a rappelé que le cerveau de cette affaire n’est personne d’autre que le ministre Oumar Sarr qui a estimé nécessaire de détenir d’un exemplaire du procès-verbal de police pour savoir ce qui s’est dit à l’enquête préliminaire. Il a rappelé que sur ce genre de délit, le maximum de la peine (7 ans) doit être appliqué aux coupables. Le parquet s’est rapporté à la sagesse du tribunal. Les conseils des prévenus ont plaidé la relaxe disant qu’il n’y a dans le dossier aucun élément objectif prouvant la culpabilité de ses clients.

Le verdict sera rendu le 23 novembre 2010.

Source Sen24heures.com



1.Posté par issa le 29/10/2010 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sale boulot que se sont livrés les "hommes" de Oumar Sarr, Ministre de la République.
La bande à Oumar Sarr est indigne, ces gens doivent être punis sévèrement pour que plus jamais de tels actes ne se répètent.
Pour battre un adversaire politique, les moyens légaux sont là et Oumar Sarr et compagnie sont bien censés le comprendre.
L'intimité d'une personne est sacrée et jamais au grand jamais ont doit la vililpender.
En plus, la victime a une famille : une femme et des enfants quoi de plus criminel que de porter atteinte à l'honneur de ce personnes.
La femme également est sans vergogne, elle ne devrait pas accepter un tel compromis quel que soit ce qui lui était promis : argent, villa, visa etc.....

2.Posté par opi le 29/10/2010 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le reve de salam c'est d detruire ma famille et tout

3.Posté par opi le 29/10/2010 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le reve de salam c'est d detruire ma famille et tout

4.Posté par fama le 29/10/2010 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL NE PEUT PAS FAIRE CA opi reste trankil meme son pere omar sarr manouko

5.Posté par sic le 29/10/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Omar na kholat bopame bou deme ba salam sarr aziz diop ablaye ba nger souleymane faye mbaye ka diko defendre na kholat rétroviseurem

6.Posté par pathé le 30/10/2010 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OUMAR SAR VICTIME DE LA « MALEDICTION » DES IMAMS DE DAGANA
Depuis la pose de la Statue dédiée à la Reine Ndatté Yalla MBODJ à Dagana, le 26 juin 2010 tout va de travers pour le Ministre d’Etat Oumar SARR le Maire de la dite ville .
Pourtant une délégation des imams de Dagana avait rencontré à son bureau le Ministre d’Etat pour lui demander solennellement de ne pas installer cette représentation d’une image humaine dans leur ville au passé religieux si important. En réponse le Ministre d’Etat leur rétorqua qu’il n’avait pas de leçons à recevoir d’eux ; car dans leur délégation certains avaient des enfants adultérins cachés, d’autres avaient détournés de l’argent. Penauds les imams retournèrent à Dagana jurant que de par leurs prières que Oumar Sarr n’inaugurera jamais ce statut impie.
Pour mieux narguer la classe maraboutique de la ville, le Ministre d’Etat Oumar SARR choisit d’installer la statut en face de la maison du vénéré El Hadji Abdoulaye Sow un grand érudit de l’islam, un saint qui le jour de son rappel à Dieu le 10 novembre 1963 toute la ville de Dagana fut submergée par un halo de lumière.
C’est cette lumière que le Ministre d’Etat Oumar SARR veut éteindre, lui qui avait en 1992 convoqué a l’ENDSS une assemblée générale pour la défense de l’athéisme.
Oumar SARR veut éteindre toutes les lumières des saints de cette ville Amadou Lamine Diop Dagana, Amadou Cissé Dagana , Serigne Mbaye Diop Aram ndiaye ,Serigne Mbaye Diop Faty Dagana ,Serigne Amadou Mbodj etc

7.Posté par sampathé le 30/10/2010 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Ministre d’Etat Oumar Sar un monstre ?
Les faits rapportés sont d’une telle gravité et
paraissent peu vraisemblables ; mais ils sont de la
stricte vérité, cher lecteur faites un effort auprès
des daganois pour recouper ces informations.
Appartenant à un milieu familial modeste pour ne pas
dire misérable le Ministre d’Etat Oumar Sar a toujours
souffert de son passé ; et en tire une soif
inextensible de revanche sociale.
Il a vécu toute son enfance dans une misère noire ,
toute sa famille, ses parents et ses ferres habitaient
dans une seule case au quartier de Ndeugeum à Dagana .
Sa maman était vendeuse de poisson séchée (guedj) son
père Boucar Sarr vendait du foin ou exerçait le métier
de jockey.
Le père de Oumar Sarr a vécu jusqu’a sa mort quasi nu,
marchant pieds nus portant comme seul habit une culotte
transparente qui montrait ses attributs virils.
Aucun daganois n’a vu jamais le père de Oumar Sarr
prier ou aller à la mosquée, il a toujours vécu comme
païen jusqu’à sa mort il y a 5 ans.
Avec un tel père taré Oumar Sarr avec ses frères et
sœurs ont grandi dans leur famille maternelle .Ils
étaient nourris et entretenus par la grande sœur de
leur mère Yayou Mbaye qui en tant que cuisinière
employée à la Préfecture de Dagana ramenait les restes
du repas dont se nourrissaient Oumar Sarr et ses
frères.
Devenu Ministre d’Etat Oumar Sarr a manifesté une
grande ingratitude à l’égard de sa tante maternelle
Yayou Mbaye . Oumar Sarr avec son frère Cheikh Sar par
pure méchanceté ont construit un immeuble R+1 à
l’emplacement de l ‘ancienne case de sa mère, laissant
en état la case de sa tante.
Cette tante de Oumar Sarr Yayou Mbaye atteinte d’IVC
est entrain de mourir à Dagana dans une extrême misère
sans soins médicaux.
Feu El Hadj Abdoul Aziz SY Dabakh disait “Nit Bakhna
Lay ko ay mbookaam”.
Oumar Sarr n’a que deux tantes maternelles leurs
familles font parti des plus misérables de la Commune
de Dagana.
Sa méchanceté s’adresse aussi à ses proches dont son
ex-femme Arame CISSE.
Au début des années 1990 pour son entrée politique au
Waalo,Oumar Sarr divorça avec sa première femme la
sociologue Aminata Touré. Par opportunisme politique
,il ira au Walo épouser la nièce de l’ancien député
Makha Sarr Arame CISSE. De par cette alliance
matrimoniale, sa victoire à la mairie fut facilitée.
Devenu Ministre, Oumar Sarr trouva son épouse Arame
CISSE avec qui il avait deux garçons trop walowalo et
peu moderne. Il fallait trouver la petite bête pour se
séparer d’elle ; alors le monstre Oumar Sarr commença
à insinuer que son épouse commettait l’adultère avec
son chauffeur.
Et pourtant, dans leur maison conjugale de Fann, sa
femme Arame CISSE était témoin des mœurs abominables de
Oumar Sarr, qui lors de ses beuveries couchaient
systématiquement avec toutes les nièces de sa femme
(Rose Sidibé,Aby Dia, et Maimouna Dieye etc…) En plus
Oumar Sarr hébergeait dans la maison son amant un
homosexuel notoire le nommé Iba Sarr.
Pour divorcer avec son épouse sans fracas, Oumar Sarr
chargea son homme de main Abdou Salam Sarr de
convaincre sa cousine Arame Cisse.Pour cette basse
besogne Salam Sarr reçut des mains de Oumar Sarr la
somme de 5 millions de francs.
La voie était libre pour Oumar Sarr d’épouser une femme
de son « standing » actuel, une métisse d’origine
vietnamienne Aicha Laam Fall doublement divorcée
Cette nouvelle épouse « boy town" connaissant la nature
complexée de son époux lui demanda de construire pour
elle un château aux almadies ,et elle interdit l’acces
de sa maison aux freres et sœurs de Oumar SARR
Et chaque fois qu’elle en a l’occasion, elle vole de
fortes sommes d’argent à son « paysan » d’époux ;lors
des dernières élections locales elle lui a volé la
forte somme de 200 millions de francs.
Ce n’est pas seulement sa famille qui est victime de sa
méchanceté, les autres daganois en sont chaque jour
victimes.
En 1998 Quand l’ambassadeur du Sénégal à l’ISESCO
,Amadou Aly DIAW de retour du Maroc voulut investir
dans l’agriculture et le social à Dagana le Ministre
d’Etat Oumar SARR mena une féroce campagne de
dénigrement, de calomnies sur ses origines et enfin
monta un complot contre lui par le biais d’un de ses
neveux qu’il a exilé au Kenya .Lors d’une réunion de
cette famille à Bopp Amadou Aly DIAW enragé a failli
tirer des coups de feu sur son neveu.
En 2007 quand le Président Abdoulaye WADE envisagea de
nommer l’inspecteur général d’Etat Mouhamadou Matar
CISSE actuel directeur général des douanes au poste de
Ministre Directeur de Cabinet, Oumar SARR initia un
lobbying d’enfer contre cette décision, insinuant que
CISSE avait demandé à sa famille de voter pour le
candidat du REWMI.
Pire Oumar SARR fit confectionner un faux bulletin de
Renseignements Généraux adressé au Président Abdoulaye
WADE indiquant que l’inspecteur général d’Etat
Mouhamadou Matar CISSE diffamait Madame WADE et son
fils Karim .N’eut été la vigilance du Président
Abdoulaye WADE,la carrière du jeune inspecteur général
d’Etat aurait été brisée.
Toujours dans son acharnement contre Mouhamadou Matar
CISSE , ses sbires actuel chef de cabinet Abdou Salam
SARR lancèrent des tracts diffamatoires à l’égard de
Feu le père de Matar CISSE Alassane Cissé Atou par
ailleurs oncle maternel de la Sénatrice Aida NDIONGUE.
Quand d’autres cadres daganois osèrent s’aventurer
politiquement au Walo Oumar SARR mena de virulentes
campagnes contre eux accusant certains de deum ou de
batard et d’autres d’esclaves.
En 2007, Oumar Sarr se brouilla avec son ami Feu
Birahim Sall l’entrepreneur agricole ; en tant que
maire il chercha à confisquer son terrain qui se
trouvait sur la route nationale. Quelques jours après
Birahim Sall mourut dans l’incendie de sa maison dans
des conditions mystérieuses. Le jour de l’incendie
l’oncle de Birahim Sall l’entrepreneur Cheikh CISSE et
son frère Djibril Fall SALL n’hésitèrent pas à accuser
publiquement Oumar SARR d’être le principal
commanditaire de l’incendie et d’avoir assassiné Birahim
SALL.
Les sénégalais ont encore en mémoire les injures
publiques qu’ Oumar SARR avaient proférées à l’égard du
doyen Amadou Makhtar MBOW le traitant publiquement de
menteur .Quand des personnalités l’ont interpellé sur
le manque de respect d’un homme aussi âgé il a déclaré
qu il ne présenterait pas ses excuses a un homme
matar mbow
Tout ceci peut vous expliquer le cynisme qui a poussé
Oumar SARR a être le principal instigateur de la
cybercriminalité concernant son adversaire politique
de Dagana Diombass Diaw.
Walo Septembre 2010




8.Posté par POLONIUM210 le 31/10/2010 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La frustration, est la premiére cause d'opposition.Il ya des frustrés intellectuels,des frustrés moraux et des frustrés économiques.Les deux premiéres catégories sont nobles.Oumar sarr n'est ni intellectuel,ni religieux.Curieusement il a toujours gagné DAGANA haut la main.Alors,les frustrés économiques seraient-ils majoritaires à Dagana?Toute la question est là.Pour renverser Oumar,il faut régler le développement de Dagana.Diombass est un vil Monsieur qui cohabite avec des hommes politiques tout aussi vils !La suite...............

9.Posté par A.N le 04/11/2010 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Sampathé
je suis trés choquée par l'attitude de Omar Sarr et cie, cette bande de voyous qui ne sachent que boire de l'alcool depuis leur enfance; ils sont grisés par le pouvoir et l'argent mal acquis facilité par le gouvernement de Ablaye WADE. Vous avez si bien retracé le passé de Omar sarr mais je pense qu'il ne mérite pas qu'on exhibe la vie de ses parents sur la place publique quant à Salam Sarr et Ramdane Dia, ils ne sont que des lécheurs de bottes mais il y'a de quoi parce que si Omar s'écroule ils sont finis.
UNE SOEUR MEURTRIE


10.Posté par C.F le 04/11/2010 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le mal dans cette affaire c'est que Salam SARR, Ramedane Dia, Djiby Gaye et Ndeyou mbilegui Omar Sarr sont aussi pourris que Diombass. Omar na xolaat bopam, Dagana regorge d'intellectuels et dans son cabinet il n'est entouré que par des types qui n'ont aucun moral

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image