leral.net | S'informer en temps réel

Procès Hussein Habré : Retour sur les faits qui ont valu à Mouhamad Togoyi d'être condamné à 5 mois ferme

L’étudiant tchadien, Mouhamad Togoyi, arrêté ce mercredi pour trouble à l’audience, a été condamné, par le Président des Chambres Africaines Extraordinaires, Gustave Kam à une peine de 5 mois ferme et placé sous mandat de dépôt.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Septembre 2015 à 13:25 | | 0 commentaire(s)|

Procès Hussein Habré : Retour sur les faits qui ont valu à Mouhamad Togoyi d'être condamné à 5 mois ferme
Le Président des Chambres Africaines Extraordinaires (Cae), Gustave Kam, a condamné l'étudiant tchadien, inscrit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, à une peine de 5 mois ferme. Présenté à la barre pour décliner son identité après on arrestation pour trouble à l’audience, M. Togoyi a proféré des accusations contre le Président de la Chambre, Gustave Kam. « On vous a nommé pour sceller des sorts », a-t-il répondu au Président Kam. « Ma réaction a été fait à l’improviste. Je n’ai jamais pensé le faire. Si vous imaginiez un seul instant ce que ce rapport a fait à mon pays, c’est ce qui justifie ma réaction », a dit M. Togoyi qui a maintenu ses propos. Il n'a d'ailleurs pas demandé la clémence à la Cour.

Le procureur général près la Cour, lisant l’acte d’accusation de Mouhamed Togoyi, révèle : « Il a utilisé le terme mentir, au cours de l’exécution de son expulsion, il a continué à vociférer. Donc, il a été arrêté pour trouble à l’audience. L’acte de trouble à l’audience a été constitué ». Aussi, a-t-il requis une peine d’emprisonnement de 2 ans ferme pour non respect de la Cour. S'y ajoute que le prévenu est un récidiviste.

Me Khalidou Cissé avocat au Barreau de Dakar s’est constitué pour défendre M. Togoyi. Il a demandé la clémence de la Cour. « Il a eu la bonne foi d’accepter qu’il a perturbé l’audience. Il a affirmé qu’il a réagi. On retiendra cet incident d’audience. Je demande votre clémence », implore-t-il à la Cour pour son client.

Après sa condamnation, l’accusé M. Togoyi a continué à vociférer en chargeant la Cour. « On vous paie pour faire ça. Le Tchad ne sera pas libre. Chaque génération verra ça », accuse-t-il.

Fara Mendy






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image