leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade : Bibo entre incohérences, paradoxes et contradictions

Bibo Bourgi s'est entremêlé les pinceaux hier dans les déclarations et a fini par contredire ses présumés associés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Janvier 2015 à 12:50 | | 5 commentaire(s)|

Procès Karim Wade : Bibo entre incohérences, paradoxes et contradictions
Abs Sa et Abs Corporate : qui gère qui ?
Le président Henri Grégoire Diop est revenu hier sur la constitution des sociétés Abs Sa d'Alioune Samba Diassé, en charge du transport des passagers sur la plateforme aéroportuaire, et Abs Corporate appartement à 100% à Bibo Bourgi. L'accent a été d'abord mis sur le fait que la société Abs Sa, créée avant Abs Corporate à laquelle elle a vendu la licence de marque, doit payer des royalties à cette dernière dans le cadre de son exploitation. Bibo indique que c'est parce que le nom Abs (Aéroport bus services) a migré vers l'anglais pour devenir Airport bus services grâce à Abs Corporate, société de droit britannique appartenant à Bibo Bourgi. Le hic se trouve dans le fait qu'Abs Corporate n'a de personnel si ce n'est Bibo lui-même qui nommera en retour Diassé comme directeur commercial.

Dahlia Limited, Dahlia Sa, le contrat de bail...
Dans l'affaire Dahlia, Bibo Bourgi a été coincé par le président Henri Grégoire Diop et le substitut du procureur Antoine Diome autour de la question de l'octroi du contrat de bail à la société Dahlia Sa en 2004, alors que c'est Dahlia Limited qui en avait fait la demande en 2000, même si elle n'en avait pas le droit, du fait de son identité panaméenne. Après avoir exposé l'actionnariat de la société Dahlia Sa appartenant à 99,98% à Dahlia Limited, Bara Tall 0,01% et Nguirane Ndiaye 0,01%, Bibo renseigne de son caratère d'actionnaire unique de Dahlia Limited. En répondant à la question, il signale au parquet spécial que c'est parce que Dahlia Sa est une filiale de Dahlia Limited. Toutefois, le problème se trouve dans le fait que deux sociétés dont les actionnaires sont différents, ne peuvent pas hériter du bien de l'autre. Bibo, lui, maintient le principe selon lequel Dahlia Sa est une filiale de Dahlia Limited.

Les amitiés...
Le président Henri Grégoire Diop est allé fouiller dans l'histoire de Bibo pour démonter ses relations avec Karim Wade et relever des doutes dans les connaissances liées entre Bibo Bourgi, Mamadou Pouye et Elimanel Diop, dans le cadre de la société Ahs. "Karim Wade est un ami d'enfance. On se fréquentait et il lui arrivait de venir déjeuner régulièrement avec ou sans sa femme, à la maison, au 10ème étage de l'immeuble Abm. Quant à Mamadou Pouye, je l'ai connu en 1994 dans le cadre d'un stage dans une société de la place. Par la suite, on s'est lié d'amitié alors qu'il fréquentait mon club de sport et qu'on partageait une passion commune pour le basket", a raconté Bibo Bourgi avant de tresser des lauriers à Pouye. "C'est un homme d'une grande intelligence. Notre pays doit être fier d'avoir Pouye comme fils. Il a un savoir-faire dans le monde des affaires", a confié Bibo non sans tomber dans une contradiction avec une déclaration faite par Pouye lui-même. "Sans Mamadou Pouye, le projet Ahs ne serait pas réalisé", a indiqué Bibo. Ce, alors que dernièrement, Pouye déclarait que c'est Bibo qui l'a mis dans l'actionnariat.

Ahs : Bibo et Mamadou Pouye opposés
Bibo Bourgi a soutenu qu'au début, la société était dans un cadre non opérationnel. "C'est une société appartenant à mon frère Karim Aboukhalil et moi-même qui allions céder 10% de nos parts à Mamadou Pouye quand la société aurait démarré ses activités. C'est une décision personnelle que j'ai prise comme lors de la constitution de la société", a lancé Bibo Bourgi.

Actionnariat de Daport
Lors de son passage devant les enquêteurs et la Commission d'instruction, Bibo Bourgi avait nié toute implication dans la société Daport. Devant le président Henri Grégoire Diop, Bibo a continué de nier. Le substitut du procureur spécial, Antoine Diome parvient à lui tirer les vers du nez en l'interrogeant sur les actions qu'il détient dans la société Général air services. Bibo signale qu'il y avait des actions de 2006 à 2011. Sauf que, dans les documents provenant des commissions rogatoires, il est ressorti que jusqu'au 30 avril 2013, Karim Bourgi, Mamadou Pouye et Bibo sont restés les actionnaires de Gas, selon Antoine Diome qui note également le paradoxe dans le fait de voir la même société avoir deux comptes bancaires au Panama le 1er janvier 2008 et à Monaco avec les mêmes actionnaires. Comme Mamadou Pouye devant cette même situation, Bibo finit par établir son actionnariat dans Daport en disséquant le système de sociétés tiroirs par lequel il y est parvenu.

La Tribune






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image