leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade : Henri Grégoire Diop ne tolérera plus les écarts

Le président de la Crei, Henri Grégoire Diop siffle la fin de la récréation. Il ne laissera plus passer les écarts et c'est valable pour les avocats des deux parties. Dorénavant, Le Pop indique que c'est le Code de procédure pénale qui sera appliqué à la lettre, rien d'autre.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Décembre 2014 à 09:41 | | 5 commentaire(s)|

Procès Karim Wade : Henri Grégoire Diop ne tolérera plus les écarts
La décision émane du président Henri Grégoire Diop qui a tenu à mettre les points sur les «i» quant aux dérapages de certains avocats à la barre. « Désormais, c'est la jurisprudence qui sera appliquée. Nous appliquerons strictement le Code de procédure pénale. Un avocat qui ne respecte pas les règles, qui arrache la parole, on l'avertit, s'il persiste, il sera exclu de l'audience, comme on l'a fait lors de l'ouverture des scellés », a prévenu le président. Et Libération de révéler dans sa livraison du jour que l'avocat expulsé n'est personne d'autre que Me Ciré Clédor Ly. Lors de l'ouverture des dits scellés, le président de la Cour a estimé que l'avocat n'avait pas la parole. Et face à son insistance, le bouillant Henri Grégoire Diop l'a fait exclure de la salle. C'est seulement à la fin que Me Seydou Diagne a joué au pacificateur en ramenant Me Ly qui a presque tout raté.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image