leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade : Le couple Pouye à la barre hier

Cinq témoins ont été entendus hier devant la barre de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) sur les sociétés aéroportuaires telles que Ahs Sa et Abs Sa, des sociétés évaluées dans le patrimoine de Karim Wade. Une démarche fatale au seul co-prévenu de Wade-fils, Pape Mamadou Pouye, présent.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Janvier 2015 à 08:40 | | 17 commentaire(s)|

Procès Karim Wade : Le couple Pouye à la barre hier
Pape Mamadou Pouye a nié se surnommer Albert Paye ou Hq2 au niveau de la société Ahs Sénégal. Mais il sera malmené par le Belge Noël Louis José Deconinck, l'ancien directeur des opérations de Ahs, qui a sorti l'ensemble des instructions par mails qu'il a reçus d'Albert Paye ou Hq2. Acculé par la Cour, Le Pop rapporte que Pape Mamadou Pouye a finalement répondu en ces termes : « Je suis Hq2, mais pas Albert Paye mais plutôt 'Albert tout court'». Mais, ce n'est pas tout, l'ancien directeur des opérations de Ahs Sénégal a indiqué à la Cour que pendant son séjour à Dakar, le nommé Albert était la personne avec laquelle il était le plus en contact. « Un jour, alors que je déjeunais avec un ami et collaborateur, Marius Cohard au restaurant la 'Pointe des Almadies', nous avons vu entrer Albert accompagné de Karim ainsi que de leurs épouses respectives. Quand nous l'avons aperçu, nous avons fait mine de nous lever pour aller les saluer, mais Albert a hoché la tête, geste qui nous a empêché de les saluer », narre-t-il devant la barre. En ce qui concerne Ibrahim Aboukhalil, connu encore sous le nom d'Abraham, le témoin a répondu en ces termes : « Je l'ai rencontré au siège de Ahs Ghana qu'il était venu visiter. À la sortie, il m'a dit ce qui suit 'Noël, tu ne me connais pas, tu ne m'as jamais vu' ».

L'épouse de Pape Mamadou Pouye a également été entendue hier sur les virements que son mari aurait effectués à son nom. D'origine sud-africaine, Mme Kawassi Pouye, qui vit avec son mari au Sénégal depuis 2000 a indiqué à la Cour qu'elle n'a jamais reçu une somme de 2 milliards de francs Cfa de la part de son époux. Elle s'est même permise, selon le journal, de défier le président de la Crei, Henri Grégoire Diop, de prouver cette accusation par écrit. « Je n'ai pas de compte à Monaco. J'aime mon mari et j'ai confiance en lui. D'ailleurs, l'ancien directeur de Ahs, Eli Manel Diop, qui a des problèmes psychologiques, m'a envoyé un Sms pour me dire que mon mari couche avec sa femme. Je ne me suis jamais intéressée à ce qu'il fait, mais je savais qu'il travaillait dans une société dénommée Ahs Sénégal », a-t-elle confié à la Cour.






Hebergeur d'image