leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade: Les graves révélations de l'ancien ministre Abdoulaye Diop

Abdoulaye Diop est à la barre de la salle 4 du Palais de de justice de Dakar dans le cadre du procès de Karim Wade et ses co-accusés poursuivis pour enrichissement illicite présumé. Le témoin était ministre de l’Economie et des Finances et pourtant il n’était « pas au courant » de bien des choses qui se passaient au sommet de l’Etat. Parce que, dit-il, le Président Wade ne respectait pas la hiérarchisation dans certains dossiers administratifs. Selon l’ancien argentier de l’Etat, le prédécesseur de Macky Sall coordonnait le plus souvent avec les directeurs techniques ou le ministère de Karim Wade ou directement avec Karim Wade.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Janvier 2015 à 18:27 | | 26 commentaire(s)|

Procès Karim Wade: Les graves révélations de l'ancien ministre Abdoulaye Diop
Sur l’affaire AIBD par exemple, Abdoulaye Diop dit qu’il ne s’occupait pas des RDIA (Redevances pour le développement des infrastructures aéroportuaires). « Tout était géré par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et aériens (dirigé à l’époque par Wade-fils) », déclare le témoin.

S'agissant de l’institution BMCE Capital, selon Abdoulaye Diop, cette banque appartenait aux Marocains et qu’en matière d’appel d’offre, « ce nom (BMCE Capital) revenait régulièrement ». BMCE Capital a ensuite changé de nom.

Concernant le terrain situé sur la Corniche, l'ancien ministre de l'Economie et des Finances révèle qu'il appartenait au Général Cissé et que l'Etat du Sénégal a échangé contre un immeuble à Rufisque. Ce terrain s'est ensuite retrouvé entre les mains de Bibo Bourgi. Et Comment ? Abdoulaye Diop assure que là aussi, il n'était pas au courant. Le témoin a déclaré que Bibo Bourgi a demandé une audience pour se plaindre du retard de son dossier alors que tous les autres dossiers qui ont été examiné par la commission avait été traité .







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image