leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade: Les masques viennent de tomber - Par Oumar Sarr


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Février 2015 à 17:50 | | 23 commentaire(s)|

Procès Karim Wade: Les masques viennent de tomber - Par Oumar Sarr
Cheikh Tidjane MARA, Procureur très spécial, vient enfin de confirmer ce que tout le monde savait : Macky SALL est prêt à tout pour empêcher Karim Wade d’être son adversaire pour les élections présidentielles de 2017.

Ce piteux scénario, connu de tous et décrié depuis bientôt trois longues années, ne fait pas honneur à notre démocratie et porte la marque d’un homme arrivé au pouvoir par accident et dont l’incompétence le prive de la sérénité qui lui aurait permis de gouverner avec rigueur dans le seul intérêt des sénégalais et non ceux de sa famille, de son parti et de son clan.

Des peines d’emprisonnement et de privation de droits civiques sont requises contre notre frère Karim WADE. Les citoyens sereins ainsi que les observateurs attentifs étaient à l’écoute du pouvoir politique et attendaient les preuves que son procureur allait enfin apporter pour étayer l’accusation.

Il n’en est rien. Aucune preuve sérieuse n’est apportée et le procès tourne au ridicule lorsque l’accusation n’a rien d’autre que des témoignages si peu crédibles que personne ne les prend plus au sérieux.

Comment peut on demander la condamnation de quelqu’un pour corruption sans trouver le produit de la corruption, ni connaître son corrupteur ?

Comment peut on demander la condamnation de quelqu’un pour enrichissement illicite sans apporter la moindre preuve de quelque patrimoine propre, sauf à lui attribuer sans scrupule la richesse des autres ?

Comment peut on attribuer la propriété d’actions dans des sociétés à quelqu’un sans produire un seul document pouvant en constituer la preuve et se borner à faire comparaître des témoins soigneusement traités et peu crédibles ?

Comment peut on traiter des personnes de prête nom de notre frère Karim WADE sans établir l’existence d’un quelconque flux financier établissant formellement un profit ou un intérêt quelconque en sa faveur ?

Comment peut on demander la condamnation à une amende cumulée de plus de mille milliards alors que l’État du Sénégal n’allègue aucun préjudice direct ?

Comment peut on demander la confiscation de biens immobiliers dont tout le monde sait qu’ils appartiennent à Me Abdoulaye WADE, sauf à le viser personnellement pour l’empêcher de retourner à son domicile pour des raisons mystérieusement inavouables ?

Ce procès a une seule constance : assurer l’improbable réélection d’un incapable en éliminant un à un tous ceux qui sont susceptibles d’être pour lui des adversaires politiques. Mais c’est peine perdue et notre parti fera face et tiendra Macky SALL comme seul responsable de tout ce qui pourrait arriver dans son entreprise irresponsable de transformer notre démocratie en une dictature rampante.

Le PDS demande à toutes les forces vives de la nation de se lever contre l’injustice et le rétablissement de la démocratie.

Pour le Comité Directeur
Oumar SARR, coordonnateur






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image