leral.net | S'informer en temps réel

Procès Karim Wade : Me Patricia Lake Diop est devenue amnésique


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Octobre 2014 à 13:31 | | 15 commentaire(s)|

Procès Karim Wade : Me Patricia Lake Diop est devenue amnésique
Son interrogatoire entamé hier, la notaire est toujours à la barre. Un témoin qui ne veut pas qu'on la présente comme un témoin à charge contre Karim Wade mais juste comme « officiée ministérielle » qui veut «lever toute équivoque».

Me Patricia Lake Diop dit avoir perdu ses notes sur la constitution de la société AHS SA. « Je ne me souviens pas les circonstances dans lesquelles Karim Wade m'a donné les caractéristiques de la société. Je ne peux pas répondre à la question de savoir "qui a payé les honoraires ?". Cela fait 10 ans. Le montant du capital est de 10 millions de F CFA ». Mais, elle assure que Paul Sarr, actionnaire dans ladite société, n'a pas versé ce capital et dit ne pas se souvenir si c'est Victor Tendeng, chauffeur de Karim Wade, ou quelqu'un d'autre.

Répondant à une question de Me Seydou Diagne, avocat de Wade-fils, la notaire indique que « c'est inexact de dire qu'elle a affirmé que c'est Paul Sarr qui a déposé les 10 millions de F CFA». « Etes-vous au courant que Karim Wade est poursuivi pour enrichissement illicite à hauteur de 117 milliards ». Loin de se déclarer vaincu, Me Seydou Diagne de brandir un acte où Paul Sarr est présenté comme le « fondateur de la société AHS ». « C'est un acte authentique », répond le témoin qui sert par ailleurs que « ce sont des clauses de style qui ne contredisent en rien ce qu'elle a dit ».

La robe noire de rebondir sur la confrontation entre Me Patricia Lake Diop et Bibo Bourgi, en date du 7 avril 2014 où le témoin-clé dit de l'affaire, se disait «très surpris qu'elle persiste à dire que c'est Karim Wade qui lui a demandé de constituer. Me Diop sait pertinemment que c'est moi-même qui me suis présenté à son bureau ». «Je n'étais pas la notaire de Bibo, Karim Wade m'a indiqué les noms des actionnaires », lance Me Diop.

Un interrogatoire qui n'a pas du tout plu à Me El Hadji Diouf qui n'a pas tardé à réagir. « L'avocat du témoin réagit », ironise Me Seydou Diagne. « Il faut qu'il retire ça. Comment peut-on être l'avocat d'un témoin ?», fulmine l'avocat de la défense.

Leral avec PressAfrik






Hebergeur d'image