leral.net | S'informer en temps réel

Procès Tahibou Ndiaye : L’agent judiciaire de l’Etat dénonce « la gestion familiale de l’affaire publique »

Le procès Tahibou Ndiaye a repris, hier, après 3 jours de suspension. L’agent judiciaire de l’Etat a, au cours des plaidoiries, dénoncé la façon dont l’ancien patron du Cadastre a géré les affaires de l’Etat en y impliquant sa famille et amis.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Juin 2015 à 11:16 | | 0 commentaire(s)|

Procès Tahibou Ndiaye : L’agent judiciaire de l’Etat dénonce « la gestion familiale de l’affaire publique »
Les débats d’audience sont terminés dans l’affaire Tahibou Ndiaye. Après une suspension de trois jours, le procès a repris, hier, pour les plaidoiries.
L’agent judiciaire de l’Etat, Mafal Fall, qui a été le premier à prendre la parole, a déploré la gestion familiale de cette affaire. « Tahibou a été le premier géomètre de l’Etat appelé devant cette juridiction pour justifier l’origine licite de son patrimoine. Il comparait en même temps que les membres de sa famille : ses co-prévenus, dont sa femme et ses deux filles, les témoins sont soit la famille, soit les amis ». a indiqué Mafal Fall dans le journal Le Populaire. Il n’a pas manqué de souligner que « cela n’est pas conforme à la gestion de l’intérêt public qui est l’intérêt de tout un chacun et pas celui d’une famille. La fonction publique n’est pas un moulin, c’est une structure qui obéit à une réglementation claire », a-t-il ajouté avant de déclarer : « C’est malheureux pour nous de tomber sur des gens qui n’ont pas le sens de la responsabilité, la vertu et la morale. Quand on parle d’intérêt général, moi je vois l’intérêt familial. Pourquoi sa femme ? Pourquoi ses enfants ? Pourquoi tant de primauté ? Pourquoi tant de discrimination ? Il n’a pas été nommé pour sa famille, il n’a pas été nommé pour ses amis. Dans cette affaire, nous avons constaté une inversion des rôles qui a été fait à dessein. Il n’y a aucun citoyen lambda qui a été appelé à cette barre, ils sont tous sa famille ou ses amis alors que l’égalité des citoyens n’est pas un vain mot. Pour M. Fall, « le fonctionnaire doit faire preuve de délicatesse et de loyauté dans son travail », « mais ces terrains dont on a parlé et qui appartiennent à l’Etat ont tous été galvaudés. Ils ont détourné les destinations des biens », a-t-il dénoncé.

En fin, s’adressant à la Cour, il’indique : « Maintenant, le devoir vous appelle d’y mettre un terme et de dissuader par la sanction. Ces gens-là ne sont pas supérieurs aux paysans de l’intérieur ; combien de directeurs du Cadastre ont servi ce pays dignement ? ils n’ont jamais été convoqués ni à la police encore moins à la barre d’une juridiction. Aujourd’hui, ils sont à la retraite. Rien ne vaut de comparaître à la barre pour enrichissement illicite après avoir servi son pays ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image