leral.net | S'informer en temps réel

Procès de Bachir Diawara : Me Ciré Clédor Ly en fait voir des vertes et des pas mûres aux gendarmes témoins

Il se passe de drôles de choses à la Cour de répression de l'enrichissement illicite. Figurez-vous que le bâtonnier Moussa Félix Sow, avocat de l'Etat dans le procès Karim Wade, s'est constitué pour défendre Bachir Diawara poursuivi pour trouble à l'audience. Il s'est engagé dans cette affaire aux côtés de Me Ciré Clédor Ly & Cie. Le Populaire rapporte que Me Ly a bien secoué les témoins qui ne comprenaient pas bien le français très soutenu de l'avocat.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Novembre 2014 à 09:44 | | 8 commentaire(s)|

Procès de Bachir Diawara : Me Ciré Clédor Ly en fait voir des vertes et des pas mûres aux gendarmes témoins
Me Ciré Clédor Ly de la défense en a véritablement fait voir de toutes les couleurs les deux gendarmes qui avaient interpellé Bachir Diawara, indiquent nos confrères. Il fallait voir, selon le journal, comment ces gendarmes s'évertuaient à articuler leurs réponses sous le feu roulant des questions de Me Ly. Ils avaient vraiment eu du mal à comprendre le sens des questions de l'avocat de la défense surtout dans un français aussi soutenu. Ce, étant donné que ce sont des agents exécuteurs comme ils ont tenu à le préciser devant la barre. « Les instructions de la Cour sont très claires Me Ly. Pas de signe d'approbation ou d'improbation dans la salle. Si quelqu'un trouble l'audience, il faut l'expulser de la salle, s'il refuse qu'on l'amène devant la barre. C'est ce qu'on a reçu comme instruction et c'est qu'on a appliqué concernant Monsieur Diawara. Alors posez toutes les questions que vous vous voulez, mais j'ai fait ce qu'on m'a demandé », a sèchement répondu le premier gendarme répondant au nom de Albert Diène. Finalement, le gendarme El Hadji Samba Ndour a procédé à une simulation des faits pour qu'il s'entende avec Me Ciré Clédor Ly.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image