leral.net | S'informer en temps réel

Procès de Hissein Habré : Un témoin explique comment sa famille a été décimée après le passage de Guihini Korei chez eux


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Septembre 2015 à 18:59 | | 0 commentaire(s)|

Procès de Hissein Habré : Un témoin explique comment sa famille a été décimée après le passage de Guihini Korei chez eux
« Le 08 Mai 1987, vers 23 heures, Guihini Korei, accompagné d’une autre personne, en renfort avec d’autres militaires, est venu chez nous à la maison pour dire à mon papa : ‘'le Président nous envoie vous chercher'‘ », s’est rappelé Mahamat Nour Dadji lors de sa comparution devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE). Précisant qu’il était âgé de 17 ans à l’époque, M. Dadji a renseigné que son papa, lui et d’autres membres de sa famille ont été transportés à la Brigade spéciale d'intervention rapide (BSIR). Et que c’est à bord d’une Mercedes noire dont PR02 est inscrit sur la plaque d’immatriculation, qui a conduit le chef de famille.

Selon le témoin du jour, en prison, les tortures étaient d’ordre moral vu qu’il était transporté, à plusieurs reprises à bord d’un pick up, à la Dds, pour assister à des scènes de tortures comme l’arrachage des ongles, l’Arbatachara, entre autres formes de châtiment. « C’était une façon de nous dire, crachez le morceau, sinon vous allez subir la même chose », raconte Dadji à la barre. Après 14 jours de détention, lui et les autres membres de sa famille ont été libérés. « Vous n’avez rien vu, vous n’avez rien su », leur aurait dit la personne qui les a relâchés.

Fouillant dans ses souvenirs, cet ingénieur du pétrole, qui, malgré cette page sombre de sa vie, a pu reprendre ses études, s’est dit très affecté par le fait que sa famille ait été décimée du fait que son papa était le chef de file des Hajaraai et était très impliqué dans la vie politique tchadienne. « C’était très difficile. Nous avions vécu dans des conditions atroces parce que, du jour au lendemain, on s’est retrouvés avec rien. Imaginez ce que nous pouvions ressentir », se désole Dadji. Ne pouvant pas comprendre pourquoi ils ont été embarqués dans cette affaire alors qu’ils étaient très jeunes, le témoin de se demander: « Mon papa était avec lui (Habré) mais qu’est ce que ses enfants qui sont au nombre de 10 ont fait ? Je ne sais pas pourquoi ils nous ont anéantis avec des jours sans nourriture ».

Et Dadji d'ajouter: « Après avoir vu certaines choses en prison, j’étais aguerri. Mais, mes petits frères ne pouvaient pas comprendre, ils avaient la bonne vie et subitement, les choses les plus simples de la vie leur maquaient ». Le bonhomme signale que tous leurs biens ont été emportés et il a fallu que les pilleurs fassent une dizaine de voyages pour pouvoir tout emporter. Selon lui, leurs maisons qui sont au nombre de 3 récupérées et remises à d’autres. Pour clore, il lance un cri du cœur à Hissein Habré. « Qu’il dise ce que mon papa lui a fait, comment il est mort et pourquoi cet acharnement sur nous ».


Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image