leral.net | S'informer en temps réel

Procès de Karim Wade et Cie : La défense met à nue les contradictions de Cheikh Tidiane Ndiaye

Après la Cour et le parquet spécial, c'était au tour des avocats d'interroger, Cheikh Tidiane Ndiaye. Ce dernier, Selon L'Obs, a été noyé dans un océan de contradictions, par les avocats de Karim Wade, qui toute la journée durant, ont posé des questions au témoin, puisque la partie civile n'a pas jugé nécessaire de la faire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Octobre 2014 à 13:24 | | 3 commentaire(s)|

Procès de Karim Wade et Cie : La défense met à nue les contradictions de Cheikh Tidiane Ndiaye
Très prolixe, Me El Hadji Amadou Sall, c'est le plus distingué. Des heures durant, il a relevé les contradictions du témoin. Qui selon la robe noire, a dit que c'est Karim Wade qui a financé le projet, alors que Vieux Aïdara dit que c'est Abdoulaye Wade qui les a appuyés. Cheikh Tidiane Ndiaye balaie cela d'un revers de main et jure que quand Wade lui présentait son fils, ils n'ont pas parlé du projet. "Le seul appui a consisté à m'octroyer une licence, c'est une erreur, jamais le Président Wade ne m'a parlé de ce projet."

Me Sall campe sur sa position. Pour lui, il y a des contradictions entre les propos tenus à l'enquête préliminaire, à la Commission d'instruction et à la barre. Puisqu'à l'enquête préliminaire, Cheikh Tidiane Ndiaye a déclaré que c'est Wade qui lui a demandé d'aller chez Pape Diop pour récupérer la somme de 50 millions FCfa, alors qu'à la barre, le témoin a indiqué que c'est Karim Wade qui l'avait mandaté. Et comme parle souvent de menaces faites au témoin à la Commission d'instruction, Me Sall a voulu savoir si Cheikh Tidiane Ndiaye a reçu des menaces et si c'est la raison pour laquelle il a retourné sa veste. La réponse du témoin ne tardera pas, même si elle semble imprécise : Personne ne m'a menacé, l'erreur est humaine, Wade ne m'a pas envoyé chez Pape Diop pour récupérer 50 millions FCfa, c'est Karim Wade qui m'avait envoyé. J'ai répondu d'une manière maladroite sous le feu des questions des enquêteurs".

Revenant sur les relations entre Vieux Aïdara e Me Wade, Me Sall informe que depuis 2000, alors que le premier nommé était le coordonnateur de LCA de Babacar Touré, Vieux Aïdara e Wade se connaissait déjà, puisque quand il a été décidé de ramener LCA au Sénégal, le choix a été porté sur Vieux Aïdara pour en diligenter le transfert. Par-là, le conseil veut montrer à la Cour que quand Cheikh Tidiane Ndiaye dit qu'entre Wade et Aïdara, les relations n'étaient aussi huilées que cela, il raconte des contrevérités. "J'ai été témoin des audiences que Wade a accordées à Vieux Aïdara", affirme Me Sall. Une information que Me Madické Niang a confirmée, promettant de revenir sur cela avec des preuves concrètes. Et ce que ne semble pas comprendre Me Sall, c'est dans l'acte d'accusation, il est dit que Karim Wade est propriétaire de An Média, alors que Cheikh Tidiane Ndiaye réclame les 50% de la société. "Il m'a écarté et je considère que c'est sa propriété." "Oui, on peut dire cela, mais Vieux Aïdara est l'homme de bail de Karim Wade", rectifie le témoin. L'autre argument brandi par Me Sall est relatif aux billets d'avion que Karim Wade aurait achetés pour Cheikh Tidiane Ndiaye et Vieux Aïdara pour un voyage à Londres. Des billets d'avion qui leur ont été remis, selon le témoin, par un certain Birame Thiam, qui, à en croire Me Sall, était le sage de la Présidence. "Birame n'agissait que sur instruction du Président Wade et vous dites qu'il vous a remis les billets sur ordre de Karim Wade".

Toujours pour ôter le mot de trop au témoin, Me Sall lui demande d'évaluer ses actions dans la société An Média. Ce que Cheikh Tidiane évalue à 500 millions FCfa. Là, l'avocat sort un document qui atteste que Cheikh Tidiane avait dit à Vieux Aïdara qu'il voulait céder ses actions à 175 millions. Mais pour le parquet spécial, il est inconcevable qu'on se fonde sur les documents fournis par un prévenu en fuite. Vieux Aïdara absent, son nom est revenu sans cesse à la barre.

L'Observateur






Hebergeur d'image