leral.net | S'informer en temps réel

Procès de Karim Wade : le président de la CREI déconseille les ''attaques personnelles’’ à l’audience

Le président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), Henry Grégoire Diop, a invité, mercredi, les avocats de la défense et leurs confrères de la partie civile à ‘’éviter autant que possible les attaques personnelles à l’audience’’.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Août 2014 à 21:52 | | 0 commentaire(s)|

Procès de Karim Wade : le président de la CREI déconseille les ''attaques personnelles’’ à l’audience
‘’Il y a eu beaucoup d’attaques personnelles entre avocats. Ce n’est pas bien. Il vaut mieux éviter ces attaques personnelles entre confrères à l’audience’’, a déclaré Henry Grégoire Diop, au terme du quatrième jour de procès de l’ancien ministre d’Etat Karim Wade et ses co-détenus.

Pendant quatre jours, les avocats des deux parties ont disserté sur l’incompétence ou non de la CREI au cours de leurs plaidoiries. Plusieurs interventions ont été empreintes d’attaques personnelles, citant nommément des avocats par rapport à des faits qui les concernent directement.

‘’Il faut que les répliques soient faites de façon courtoise et très correcte. Cela peut créer des inimités entre confrères’’, a insisté Henry Grégoire Diop qui a décidé de chronométrer la deuxième série de ripostes engagée par les avocats de la défense.

De réplique en réplique, les deux parties en sont venues à des attaques verbales parfois musclées, d’où la décision de la Cour de suspendre jusqu’au 18 août l’audience, en vue de délibérer notamment sur l’exception d’incompétence soulevée par la défense.

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image