leral.net | S'informer en temps réel

Procès de Karim et Cie: "Dans tout ce que j’ai contrôlé, il n’y a rien d’illicite", dixite le témoin Omar Samb

Vers une confrontation entre l’administrateur provisoire de la société ABS et le témoin du jour, Omar Samb, expert-comptable qui précise qu’ «il n’y a rien d’illicite dans tout ce qu’il a eu à contrôler ».


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Janvier 2015 à 21:58 | | 0 commentaire(s)|

Procès de Karim et Cie: "Dans tout ce que j’ai contrôlé, il n’y a rien d’illicite", dixite le témoin Omar Samb
La Cour n’a pas encore donné son verdict sur la question mais la demande a été déposée par la défense de Wade-fils dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Il s’agit d’une confrontation entre l’administrateur provisoire de ladite société et le témoin du jour, Omar Samb. En effet, la défense du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss veut démonter l’accusation sur les « transferts de fonds suspects ». Autrement dit, les « paiements effectués par ABS SA à ABS Corporate ». Le témoin parle de « paiements réguliers fondés sur une convention entre les deux entités ».


De ce fait, souligne-t-il: «Il y eu dans un premier temps, une convention d’assistance signée entre les deux (2) parties ; convention honorée jusqu’en 2003 ». C’est ainsi qu’ «en 2007, ABS inter a vendu deux (2) bus à ABS Sénégal à 451 millions de F CFA par crédit-bail. En 2009, un (1) bus acheté au prix de 209 millions, un virement à la société générale. En 2011, un (1) bus acheté à 216 millions, virement effectué le 4 mars 2011 soit 876 millions. Et "ces bus existent bel et bien".


Mieux, sert Omar Samb : «les documents douaniers, les paiements sont là. S’il n’y avait pas ces éléments la banque ne ferait pas de transfert de fonds ». La robe noire à savoir Me Demba Ciré Bathily de rebondir sur les conclusions des commissions rogatoires internationales sur ABS Corporate notamment que cette société (ABS Corporate) a payé à Cobus 2 millions d’euros soit un milliard en faisant cette demande : « Que soit retenu une contradiction entre Omar Samb et l’administrateur provisoire».

Pressafrik.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image