leral.net | S'informer en temps réel

Prochain gouvernement: le troisième poste ministériel octroyé au PS, crée le malaise

Entre Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste et Abdoulaye Wilane, porte-parole du Parti, les relations commencent à se détériorer. Le maire de Kaffrine n’a pas participé aux réunions du Bureau politique depuis un bon moment. Ceci est-il dû à cela ?


Rédigé par leral.net le Dimanche 22 Mai 2016 à 14:26 | | 14 commentaire(s)|

Prochain gouvernement: le troisième poste ministériel octroyé au PS, crée le malaise
Abdoulaye Wilane reprocherait, selon des sources au cœur du système, au secrétaire général du Parti socialiste de vouloir l’écarter au profit du maire de Dakar Plateau, Alioune Ndoye. Dans les accords passés avec le locataire du palais en effet, il était prévu après le départ d’Aly Aidar du Gouvernement, de rendre à la coalition benno avec Tanor le poste de ministre qui lui échoit. C’est dans cette logique, selon nos sources, que le nom du maire de Kaffrine avait été avancé pour le poste.

Seulement, depuis le lendemain des incidents malheureux du 5 février, c’est Alioune Ndoye, le maire de Plateau qui est cité comme étant dans les plans d’Ousmane Tanor Dieng. C’est son nom en tout cas que l’on entend circuler de plus en plus. Et comme Abdoulaye Wilane n’est pas un nain politique pour avoir été de tous les combats depuis une vingtaine d’années, il a senti le coup venir et se prépare en conséquence. Depuis près d’un mois, assure-t-on, Abdoulaye Wilane n’a pas assisté aux réunions du parti.

Son silence fait d’ailleurs beaucoup de bruit du côté de la « maison verte » de Colobane. Si certains y voient une façon de méditer, d’autres par contre pensent qu’il va prendre le maquis au même titre que certains de ses camarades de parti. «Wilane est très dangereux et il en sait un bon bout sur ce parti. S’il décide de se ranger du côté de Khalifa Sall, comme on le laisse croire actuellement, c’est sûr que Ousmane Tanor Dieng et tous les responsables auront du pain sur la planche», a laissé entendre un membre influent de ce parti.

Quid du parcours politique des deux hommes (Alioune Ndoye et Wilane)?, Notre source tranche: «c’est vrai qu’Alioune (Ndoye) a l’étoffe et le bagage pour être ministre. Mais Wilane est plus à même d’apporter au Parti. En plus d’être maire, il est patron départemental et même régional. Ce qui n’est pas le cas d’Alioune Ndoye. A Dakar, quoi qu’on dise, Khalifa Sall est très fort. Ce n’est pas du jour au lendemain que le Parti, qui est dans une logique de trouver une alternative aux «rebelles», va réussir. Pour l’intérêt du Parti, Tanor doit respecter son engagement de faire de Wilane un ministre. C’est fondamental pour la survie de cette formation».

Mais un autre haut responsable socialiste pense le contraire. Pour lui, le fait de choisir Wilane à la place d’Alioune Ndoye, serait suicidaire pour Ousmane Tanor Dieng. «Si le secrétaire général fait ça, il se mettra à dos Alioune Ndoye. Et connaissant son tempérament, il n’hésitera pas à regarder le secrétaire général et tous ceux qui sont avec lui dans les yeux pour leur asséner ses vérités. Alioune ne prête une oreille qu’à deux ou trois personnes dans le Bp. Sinon, personne ne peut le raisonner. Personne ne peut l’amener à revenir sur sa position, s’il prend une décision», a laissé entendre notre interlocuteur. C’est dire qu’Ousmane Tanor Dieng est dans la gadoue jusqu’au menton avec cette affaire.

Jotay.net






Hebergeur d'image