leral.net | S'informer en temps réel

Production et importation de sucre: La Compagnie sucrière manipule la presse


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Août 2015 à 22:59 | | 5 commentaire(s)|

Production et importation de sucre: La Compagnie sucrière manipule la presse
Le Journal Le Quotidien, dans sa livraison de ce samedi 29 août 2015, fait croire que le ministre du Commerce, Alioune Sarr, serait en désaccord avec le président de la République. Il n'en est rien.

Mais, il faut se rendre à l'évidence que ces journalistes sont manipulés par la CSS. La toute puissance de ce groupe ne manquera pas d'amplifier cette campagne d'intoxication et de déstabilisation. Notre vigilance politique sera nécessaire pour défendre l'AFP et la solidité de l'alliance entre l'AFP et le Président Macky Sall.

La CSS importe 22.000 tonnes de sucre sans autorisation, défie l'autorité de l'Etat et active ses réseaux pour semer la zizanie au sein du Gouvernement.
La Compagnie sucrière devrait produire assez de sucre pour satisfaire les besoins de consommation du Sénégal et en exporter. Elle ne le fait pas. Il faut alors importer du sucre. Dans les schémas antérieurs, la CSS était seul à pouvoir importer la quantité complémentaire de sucre qu'elle ne parvient pas à produire. Avec le régime du Président Macky Sall, il a été retenu que la CSS ne serait plus autorisée à importer du sucre. Si, malgré tous les avantages qui lui sont accordés, elle ne parvient pas à produire assez de sucre, ce sont les commerçants sénégalais qui seraient autorisés à importer le complément nécessaire. En effet, il s'agit d'inciter la CSS à produire et non à importer. Passant outre cette disposition, la CSS a mis l'Etat devant le fait accompli en faisant venir au port de Dakar, sans autorisation préalable, une cargaison de 22.000 tonnes de sucre voulant ainsi empêcher l'Etat d'autoriser les commerçants sénégalais à importer du sucre. Pour faire passer sa turpitude, la CSS fait distiller par les journalistes de son réseau, l'idée comme quoi le président de la République aurait interdit les importations. Rien de plus faux. Le président de la République ne gère pas les importations de sucre. La CSS a reçu de l'Etat toutes les terres dont elle disait avoir besoin pour augmenter la production de canne à sucre et de sucre. A la CSS de respecter ses engagements. Ses manœuvres ne passeront pas et elle ne pourra pas se prévaloir de ses turpitudes.

Mame Birame Diouf ANCP/AFP
Président de la Commission
"Economie,Finances et Infrastructures"
Secrétaire National
"Etudes Economiques et Prospective






Hebergeur d'image