leral.net | S'informer en temps réel

Profanation de 160 tombes dans les cimetières Saint Lazare de Béthanie et Bel Air La police sur deux pistes

Plus de 160 tombes, dans deux cimetières chrétiens de la capitale sénégalaise, ont été profanées, a annoncé, hier, l'archidiocèse de Dakar. De sources policières, les enquêteurs sont sur deux pistes : une nationale et une autre étrangère. Car, ces objets, très précieux, peuvent avoir une grande valeur commerçante. Ils sont emportés pour être vendus.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Octobre 2012 à 10:59 | | 0 commentaire(s)|

Profanation de 160 tombes dans les cimetières Saint Lazare de Béthanie et Bel Air La police sur deux pistes
« Des crucifix et autres objets de piété ont été arrachés des tombes sur lesquelles ils étaient bien fixés, dans les cimetières chrétiens de Saint Lazare de Béthanie et Bel Air, par des individus non encore identifiés », affirme l'abbé Roger Gomis, chef du Service diocésain de l'information et de la communication de l'archidiocèse de Dakar. « Une soixantaine de tombes, au cimetière Saint Lazare de Béthanie, et plus d'une centaine à Bel Air, ont fait l'objet de ces actes », selon l'abbé, qui a indiqué que ces sacrilèges se déroulent, depuis plusieurs mois, « mais personne n'en parlait ». Les profanateurs ont emporté « des crucifix, statuettes ou morceaux de stèle en bronze, sans toucher à ceux en fer ou en aluminium ». Les dirigeants de l'Eglise et les responsables de la gestion des cimetières chrétiens ont « exprimé leur consternation et leur indignation ». Ils demandent que les investigations soient diligentées, afin « d'identifier les auteurs de ces actes et qu'on mette fin à leurs agissements ». Ils réclament également des mesures « dans les meilleurs délais pour assurer la sécurité des cimetières tant chrétiens que musulmans ». De sources concordantes, les enquêteurs sont sur deux pistes, dont une étrangère. Car, informe-t-on, les étrangers sont aidés dans cette sale besogne, par des nationaux. De telles pratiques, s’indigne l’Eglise, ne sont pas monnaie courante au Sénégal, où musulmans et chretiens vivent en parfaite harmonie.

Rewmi quotidien






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image