leral.net | S'informer en temps réel

Professeur Malick Ndiaye : "Il y a quelque chose troublant dans ce procès de Karim Wade"

Le Professeur Malick Ndiaye a été démis de ses fonctions de ministre-conseiller du président de la République, selon des informations relatées par la presse. Qu’a bien pu dire le sociologue au point d’irriter le chef de l’Etat qui l’a bouté hors du Palais ? L’auteur d’ « Où va la République ? » réitère ses mots dans un entretien accordé à la RFM.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Août 2014 à 21:00 | | 34 commentaire(s)|

Professeur Malick Ndiaye :  "Il y a quelque chose troublant dans ce procès de Karim Wade"
"Abdoulaye Wade a servi généreusement tous ceux qui l’ont aidé de 2001 à sa chute dont le président Macky Sall qui lui-même a dit dans des journaux étrangers mais aussi dans sa déclaration de patrimoine qu’il avait des avoirs estimés à près de 8 milliards de FCFA. Mais comment considérer qu’un fonctionnaire, un agent de l’Etat, en une dizaine d’années ait pu disposer d’un pactole assez remarquable ; dans ce temps-là, comment considérer que Macky Sall ait pu amasser en tant qu’agent de l’Etat, sans activité industrieuse ou artisanale connue ou sans activité agricole connue.

Cette équation-là, est une des équations de la deuxième alternance. Est-ce que la deuxième alternance n’est pas en train de s’acharner sur Karim Wade parce qu’il est le fils de… Parce qu’au même moment que Karim Wade était servi par son père, le père a servi et Macky Sall et Idrissa Seck et bien d’autres messieurs comme Baldé…. Est-ce que le moment n’est pas venu pour la deuxième alternance d’exiger que tous ceux qui, à un moment donné y compris M. Macky Sall qui avait bénéficié des mansuétudes de Wade, puissent rendre compte », a lâché l’universitaire, non sans évoquer qu’ « il y a quelque chose de troublant dans le procès de Karim Wade ».

« Il y a quelque chose de troublant dans ce procès de Karim Wade. Prenez le cas de la grande dame qu’on appelle Awa Koudou (Awa Ndiaye, ancien ministre de la Femme Ndlr ) ou de M. Kalidou Diallo (ancien ministre de l’Education nationale Ndlr). Tous deux ont été les bras armés de M. Karim Wade. Que n’ont-ils pas fait au nom de Karim Wade, pour la gloire de Karim Wade, pour amener Karim Wade jusqu’au sommet ? Aujourd’hui, Karim Wade est seul en prison et Awa Koudou est du côté de Macky Sall, apparemment protégée jusqu’à nouvel ordre. Même chose pour M.

Kalidou Diallo et tous les Kalidou et toutes les Awa Koudou. Mais, comment la morale et l’éthique de la deuxième alternance peuvent-elles comprendre que Karim Wade se retrouve seul devant les juges alors que ceux qui partageaient ses actes ou sa table ou son portefeuille sont aujourd’hui du côté du pouvoir ? Cette question-là pose dans l’esprit de chaque Sénégalais. Aujourd’hui s’il y a un droit dans notre pays, c’est incontestable, nous avons des hommes de droit compétents, talentueux mais où est la justice ? Parce que la justice aurait voulu que Kalidou Diallo réponde de la même manière qu’Awa Koudou au moment où Karim est attrait devant les tribunaux. C’est l’idéal de justice. Mais le droit semble en avoir décidé autrement ».

SenPolitic







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image