leral.net | S'informer en temps réel

Professeur Omar Sankharé : Les périls de l’érudition dans le champ islamique

Afin de sauver sa tête, Galilée s’était dédit pour avoir énoncé un postulat scientifique qui desservait l’Eglise en son temps. Pourtant la terre continue de tourner sur elle-même, le christianisme continue de prospérer et le monde de profiter de la prescience de l’astronome qui a entraîné beaucoup d’autres découvertes dans la sphère où nous vivons. L’érudition du professeur Sankharé dont le patronyme Omar, El Faroukh, le pourfendeur qui sépare l’ivraie de la bonne graine, ne discrédite en aucune façon l’islam comme semblent le croire ceux qui ont la foi chancelante ou vacillante.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Mai 2014 à 15:35 | | 7 commentaire(s)|

Professeur Omar Sankharé : Les périls de l’érudition dans le champ islamique
Au contraire elle ne fait que renforcer la conviction des vrais croyants qui ont adhéré à l’islam avec lucidité en toute liberté de conscience et qui ne s’interdisent pas de penser. Ceux là n’oublient jamais l’injonction du louangé prophète « Chercher le savoir est une obligation pour tout Musulman. » (Sounan Ibn Mâjah/224’’) Ensuite leur belle raison qu’ils ne perdent jamais leur rappelle que Dieu s’est prescrit d’être lui même le gardien du coran. (En vérité c'est Nous Qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous Qui en sommes gardien) - Sourate al- Hijr: 9 Ainsi poser des bombes pour défendre le livre de Dieu serait lui disputer manifestement la tache à laquelle Il s’est dédié. Lui dont Nul ne connait ses redoutables armées. «Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui. Et ce n'est là qu'un rappel pour les humains ». (Le revêtu d’un manteau – 31). Ce n’est pas la première fois que sont repérées dans les monothéismes du monde actuel, quelques ²similitudes de mythes et mythologies des peuples qui ont déjà habité la terre. Le professeur Sankharé n’a rien inventé surtout à sa décharge rien fomenté. Contrairement à ceux qui préméditent des aphorismes pour nuire et discréditer les religions révélées. De Moise il est raconté qu’il a traversé la mer rouge en période de décrue comme l’eurent fait par la suite Bonaparte et ses troupes en Décembre 1798. Pour autant le judaïsme ne s’en est pas retrouvé ébranler. De la distribution du vin du christ Jésus, il est relaté qu’il avait le secret de la fabrication du sirop. Toutefois cela n’a point agité le christianisme. Ainsi qu’énormément d’autres raisonnements inutiles à recenser. Je suis simplement surpris que les collègues du professeur, chercheurs universitaires qui sont censés comprendre et interpréter cet ouvrage, n’en expliquent pas la lettre et l’esprit afin d’éclairer et modérer les Sénégalais, mais surtout protéger et pérenniser l’enseignement et la recherche sans lesquels nos peuples d’Afrique seront toujours sous la domination et l’exploitation outrageuse des nations sangsues.
Humblement vôtre

Papa Amadou Ndiaye
leconsulteursa@yahoo.fr






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image