leral.net | S'informer en temps réel

Professeur Sankharé, ravalez vos inepties ! Par Ahmed Saloum Dieng

Professeur Oumar Sankharé, permettez que je m’insurge, que je me révolte au nom de tous les musulmans pour vous souffler, très amicalement dans le creux de l’oreille que vous vous êtes trompés.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Mai 2014 à 14:33 | | 12 commentaire(s)|

Professeur Sankharé, ravalez vos inepties ! Par Ahmed Saloum Dieng
D’autres personnes moins respectueuses soutiennent que vous êtes nul. Il y a en qui pensent que vous n’êtes pas loin de la démence, que vous y seriez prédisposé pour des raisons historiques.

Mais la lecture la plus simpliste que j’ai faite de votre livre est qu’un professeur de votre dimension doit savoir et c’est un truisme, une vérité banale, que le Coran est le livre sacré et qu’à ce titre, il ne comporte aucune faute. Deuxièmement le Prophète Mohamed (PSL) était un illettré, et même les moins érudits que moi savent qu’il lui a été faite cette injonction IKHRA (Récite !).

Cher professeur, permettez que je me serve de ma plume au service de la Ummah, pour douter de votre érudition, pour corriger ce sacrilège commandité par ceux qui essaient de nier à l’Islam sa centralité et sa noblesse.

Pourtant à contrario des contempteurs de l’Islam, le Pape François a admis avec sagesse que l’Islam est aujourd’hui devenu la première religion au monde. Aveu suffisant pour que les tenants de l’Islamophobie ajustant leurs tirs groupés sur les musulmans, se désarment.

Autres temps, autres mœurs, la colonisation par le bâton étant révolue, les ennemis s’attaquent à la religion par le biais d’intellectuels formatés à défendre la vision des occidentaux dont ils sont devenus les cerveaux armés.

En soutenant ces écrits blasphématoires contre l’Islam et son Prophète, vous poursuivez un dessein de déconsolidation de la prééminence islamique, certes caché, mais deviné.

Les musulmans restent vigilants et tiendront par leur foi à bonne distance, quelque soit le stratagème utilisé les loges maçonniques, et les lobbies. Cette faute, la plus retentissante de notre temps, est indigne d’un professeur de votre trempe ; et c’est normal qu’elle ait suscité colère et dégoût.

Je m’interroge encore sur vos motivations ? Quand les uns mettent en cause votre extrême sensibilité aux privilèges que confère l’argent, d’autres disent que vous avez blasphémé simplement par… ignorance !

Professeur vous ne possédez pas la quintessence du Coran, c’est pourquoi vous devriez avoir la décence de ne pas en parler.

Je me joins à la clameur nationale pour au-delà d’apporter ma plume à l’édification et à la consolidation des acquis musulmans, assumer ma religion.

Et pour changer l’ordre immoral de votre pensée, permettez que je vous dise NON pour tutoyer votre mauvaise foi.

Le débat que vous cherchez à imposer à l’intelligentsia musulmane n’en est pas un quoique soutenu par les médias dominants.

J’ai compris professeur, vous voulez nous distraire et nous dissuader par la communication, c’est nul.

Votre tentative de remettre en cause, notre attachement au Prophète est voué à l’échec car rien, ni personne ne peut empêcher à l’islam d’écrire sur le fronton de l’histoire ses lettres de noblesse.

Professeur je prie pour que Dieu le Tout Puissant nous délivre de toutes les toxiques mentales (haine, jalousie, mensonges etc.) pour nous procurer le maximum de pureté seule source d’émancipation du musulman.

Avant de clore cette douloureuse parenthèse, veuillez vous rappeler M. Sankaré, (je préfère omettre votre statut de professeur) que la spiritualité a pour objet, le refoulement, l’asservissement total de la chair aux exigences de l’esprit ; car la chair et la matière sont les obstacles majeurs à la vie de l’esprit.

C’est une question de choix. Les musulmans ont choisi Dieu et son Prophète Mohamed (PSL). A bientôt M. Sankharé.

Par Ahmed Saloum DIENG

Président de l’Association de la Jeunesse Musulmane du Sénégal






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image