leral.net | S'informer en temps réel

Programme « éducation inclusive » : Recul des abandons chez les élèves handicapés

Dans la perspective de la Semaine mondiale d’actions (Sma) qui se tiendra du 4 au 10 mai prochain, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a organisé, hier, une visite d’évaluation dans trois écoles de la banlieue où le programme «Education inclusive est expérimenté».


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Avril 2014 à 23:56 | | 0 commentaire(s)|

 


A l’école inclusive Keur Mbaye Fall 1, Mamadou Seck ne passe pas inaperçu. Des 1.009 élèves qui fréquentent cet établissement, il sort du lot. Pour cause, cet apprenant handicapé moteur sévère se déplace en fauteuil roulant. Des rampes et des couloirs sont érigés dans la cour de l’école pour lui permettre de mieux se mouvoir et d’accéder aux salles de classe. De même, des toilettes spécifiques pour handicapés y ont été construites. Ici, ses petits camarades lui portent un égard attendrissant, ses maîtres une attention particulière. L’élève, à l’image de 18 autres vivant avec un handicap (auditif, moteur, langagier, etc.) dans cette école, est un symbole de la réussite du programme« Education inclusive » que la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a déroulé entre 2011 et 2013. 

Dans la perspective de la Semaine mondiale d’actions qui aura lieu du 4 au 10 mai prochain et dont le thème porte sur « Tous ensemble pour l’éducation de qualité pour tous » avec pour slogan « Non à la marginalisation des enfants vivant avec un handicap », la Cosydep a fait le tour de trois des cinq établissements scolaires qui ont bénéficié de ce programme. Outre l’école inclusive Keur Mbaye Fall 1, la délégation s’est rendue dans les écoles Ibra Seck de Rufisque et  Sébi Route à Sébikotane. Des mesures d’accompagnement, comme la réalisation de rampes d’accès dans les écoles, de toilettes spéciales adaptées aux enfants handicapés, la confection de guides pour accompagner les enseignants, la mise à la disposition des écoles d’ardoises brailles, de déambulateurs, de béquilles, de cannes, de fauteuils roulants, de puzzles pour déficients mentaux, bref, tout un dispositif pour permettre à ces enfants d’être bien inclus dans le système éducatif, ont permis d’avoir ces  bons résultats. 

Pour Baye Diongue, chargé de programme à la Cosydep et formateur en éducation inclusive, ce projet est une réussite, parce qu’il a permis de maintenir des enfants vivant avec un handicap à l’école. « Aujourd’hui, ces enfants sont intégrés et parviennent à réaliser de très bons résultats. Nous avons constaté qu’il y a une nette amélioration par rapport aux années qui ont précédé l’introduction de ce programme dans les écoles », a-t-il affirmé.  

Elhadji Ibrahima THIAM







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image