leral.net | S'informer en temps réel

Prolifération des partis politiques au Sénégal : Mbaye Dione invite l’Etat à réguler l’espace politique


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Juin 2015 à 11:16 | | 3 commentaire(s)|

Prolifération des partis politiques au Sénégal : Mbaye Dione invite l’Etat à réguler l’espace politique
Le maire de la commune de Ngoundiane dans le département de Thiès, Mbaye Dione, a estimé, samedi, ne pas être en phase avec le ministre de l’Intérieur dans sa dernière sortie relative à la prolifération des partis politiques au Sénégal. Il soutient mordicus qu’il n’est pas d’accord avec Abdoulaye Daouda Diallo quand celui-ci va jusqu’à avouer son impuissance face à cette question. Une prolifération qui, selon lui, a atteint un seuil des plus critiques. Pour M. Dione, autant la liberté d’association est régie par la Constitution du Sénégal, autant l’Etat, s’il le veut, peut mettre en œuvre des mécanismes pouvant lui permettre de réguler le système et éviter en conséquence la prolifération de ces formations politiques. « L’Etat peut faire obligation à tous les partis politiques de participer au moins à un scrutin et d’atteindre un certain score pour continuer d’exister », explique le maire de Ngoundiane dans les colonnes de Walfadjiri. A l'en croire, « l’Etat peut légiférer et dire que tout parti qui n’aura pas atteint ce score devra disparaître de l’espace politique. Car, à y regarder de près, on se rend compte qu’il y a des partis politiques qui, depuis leur création, n’ont jamais pu obtenir 1% des suffrages ». Tout parti qui n’est pas en mesure d’atteindre un seuil minimum ou gagner au moins une collectivité locale à l’issue d’un scrutin doit simplement disparaître, selon lui.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image